Clap de fin pour la vogue du Puy édition 2021

Par Nicolas Defay dim 14/11/2021 - 18:00 , Mise à jour le 15/11/2021 à 04:00

Le 79ème opus de la fête foraine ponote prend fin en ce dimanche 14 novembre. Et même si la pluie et le froid se sont invités à l'instant, les rires, les cris et les sourires n'ont pas manqué de fuser dans l'air de la place du Breuil. Quelques mots et beaucoup de photos pour décrire ce dernier jour...

"Je pense que c'était enfin une année normale en ce qui concerne l'affluence", partage un forain, propriétaire d'une attraction de pêche aux canards destinée aux plus jeunes visiteurs. En 2020, lui et tous les autres professionnels présents avaient déployé leur stand une semaine seulement avant de devoir fermer boutique, contraints par un arrêté préfectoral lié aux restrictions sanitaires du moment. 

Il ajoute : "En plus, la météo a été clémente presque tout le temps. En tous cas, plus clémente que ce dernier jour de la vogue". Pour illustrer son propos, des parapluies défilent un moment sur l'espace sablé de la place du Breuil, les gens se serrant sous les toits métalliques des stands. Certes, il n'y a visiblement pas la foule des grands jours ensoleillés, mais il n'en reste pas moins que toutes les générations sont là pour profiter de cette 36ème et ultime journée de la fête foraine, 79ème du nom. "Je suis super contente qu'elle ait pu être maintenue !, partage Cécile, ponote et inconditionnelle de l'évènement. C'est vrai que c'est maintenant un budget à préparer si on veut profiter au maximum des manèges. Mais ca fait du bien d'avoir ça, chez nous, pendant cinq semaines d'affilée !"

L'attraction de la chenille avec des gens dedans.
Une attraction dont le temps ne semble avoir aucune emprise. Photo par Nicolas Defay

C'est tout ça, la vogue...

Les odeurs sucrées de barbapapa. Celles des éternels croustillons hollandais. Des jeunes qui hurlent dans les attractions les plus extrêmes à côté d'autres jeunes qui retiennent en silence leur vomi qu'ils déposeront une fois à terre. La fierté des enfants quand ils explosent un ballon au tir à la carabine. La fierté des papas qui regardent si tout le monde a bien vu comment leur enfant était fort. Les gens qui maudissent cette satanée pince qui ne retient jamais la peluche tant convoitée. L'enfant qui tire sa maman par la manche pour faire un tour d'auto-tamponneuse avec elle. Le jeu des cerceaux où des gens visent le dernière smartphone à 700 euros et qui repartent avec un petit porte-clef laser...

La vogue s'en va ce soir les rires et les sourires, les sons et les émotions. Mais chose est certaine. Elle reviendra l'année prochaine comme elle l'a toujours fait depuis près de quatre générations.

Les auto-tamponneuses, attraction phare de la vogue du Puy.
Les auto-tamponneuses, attraction phare de la vogue du Puy. Photo par Nicolas Defay

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire