Tous

Polignac

Chambeyrac : de la pomme, en veux-tu en voilà

dim 15/10/2017 - 16:51 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:48

Depuis mercredi, les 63 bénévoles de l'association du plateau de Chambeyrac s'activent pour installer le matériel afin de faire honneur à la pomme ce dimacnhe 15 octobre 2017.
Il faut dire que la fête de la pomme est un classique dans le calendrier vellave, puisqu'il s'agit déjà de la 19ème édition. Pour la vingtième l'an prochain, des surprises sont prévues mais Bernard Archer, le président de l'association, ne veut pas en dire plus pour l'instant.

Une récolte catastrophique cette année
Si le record de fréquentation est battu cette année, paradoxalement, la récolte a été particulièrement mauvaise sur le bassin du Puy, à cause du gel. Là où habituellement on cumule six à neuf tonnes de pommes, rien n'a été récolté cette année.
Du coup, les organisateurs ont acheté des pommes en provenance du Pilat, des Alpes, de la Provence et de la Vallée du Rhône. "C'est le gel qui a posé problème cette année", explique Frédéric Ampilhac, du jardin de Johana, à Saint-Vincent, "il faut un climat tempéré, ni trop chaud ni trop froid". Principal pourvoyeur de pommes de la fête, il a à lui seul amené la bagatelle d'une douzaine de tonnes de pommes.

----11 € les 13 kilo
Quelle que soit la variété (golden, royal gala, chanteclerc ou jubilée), la pomme était vendue au prix de 11 € les 13 kilo par le jardin de Johana, "un prix défiant toute concurrence", nous assure Frédéric Ampilhac
-----Près de 5 000 personnes venues déguster les pommes
La météo clémente et l'été indien qui s'est invité en Haute-Loire n'y sont certainement pas étranger : la fréquentation était en hausse pour cette 19ème édition, les organisateurs n'hésitant pas à parler de record de fréquentation, même s'il est difficle de donnre un chiffre précis. On table sur 4 à 5 000 personnes venues ce dimanche au village de Chambeyrac.
Une cinquantaine d'exposants complétait l'animation lors du vide-grenier attenant à la manifestation et lors du repas de midi, les 320 couverts étaient déjà réservés dès le samedi. Un repas où tout était cuit au four banal. L'après-midi, ce sont les beignets aux pommes qui étaient à la fête, avec une quarantaine de kilos de farine prévue à cet effet, sans oublier les 2 000 litres de jus de pomme servis le dimanche.

Il faut 350 kg de pommes pour faire 120 à 130 litres de jus de pomme grâce à ce pressoir.

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire