Chair de poule en Haute-Loire !

Par RSi lun 31/10/2022 - 06:00 , Mise à jour le 31/10/2022 à 06:00

Connaissez-vous les croyances et légendes de la Haute-Loire ? Patrice Rey, créateur du musée des croyances populaires installée dans le château du Monastier-sur-Gazeille vous en dévoile quelques unes à l'occasion d'Halloween. 

" Ces histoires ont été racontées par des personnes âgées. Souvent, elles vivaient isolées dans des fermes sur des plateaux. Ils avaient entendu ces légendes par le passé. Ces histoires de sorcellerie expliquaient les causes de tous les malheurs ", débute Patrice Rey. 

 

Les grenouilles de la Clauze 

La légende raconte que les faits se sont produits à l'ombre de la tour de la Clauze, située dans la partie gévaudanaise du département non loin de Saugues. Une famille très pauvre ne possédait qu'une seule vache. Un premier fils naît dans la famille, mais n'ont pas le temps de le baptiser. Malheureusement, le nourrisson décède rapidement et ne peut donc pas être enterré dans la terre consacrée du cimetière. Ses parents creusent alors un trou dans le maigre pâturage situé derrière la maison et y déposent le corps de l'enfant. Plus tard, un second fils naît. Les deux parents souhaitent le faire baptiser très rapidement et ne pas refaire la même erreur que pour le premier né. Regrettablement, ce deuxième bébé trouve la mort quelques jours après sa naissance. Il est donc enterré à côté du corps de son frère ainé. 

Les grenouilles de la Clauze
Les grenouilles de la Clauze Photo par Natacha Rey (Grégoire) Musée des Croyances Populaires.

 

Quelques années passent. Le couple donne la vie à une petite fille. Un jour, ses parents lui demandent d'aller faire paître la vache dans l'unique pré. Cette dernière s'y rend et rentre chaque jour avec les jambes ensanglantées, des blessures aux genoux et aux mollets. Lorsqu'on lui demandait ce qui lui était arrivé, elle ne répondait pas. Un jour son père se fâche et lui dit : " Plutôt que de garder la vache, tu vas jouer avec d'autres enfants et tu te blesses".

"Chaque jour deux énormes grenouilles, l'attaquent, la mordent et la griffent cruellement."

La fillette se met à pleurer et raconte la vérité. Chaque jour, deux énormes grenouilles, l'attaquent, la mordent et la griffent cruellement lorsqu'elle se trouve dans le pré. Sceptique, son père l'accompagne et voit de ses propres yeux les deux batraciens attaqués sa fille. Il court alors voir le prêtre du village de la paroisse de Greze pour lui demander de l'aide. L'homme d'Eglise vient en procession avec les statues sacrées afin d'exorciser le champ et l'arroser d'eau bénite. On dit que depuis ce jour là, les monstres ne sont pas réapparus. Ils contenaient en fait l'âme des deux frères défunts. 

 

La dame blanche de Chilhac  

L'histoire se passe dans un ancien village médiéval sur une falaise. Chaque soir, une dame blanche y apparaissait au coucher du soleil. Elle sortait de la forêt du bois de l'Abadan. Les villageois en étaient terrorisés. Ils l'entendaient se lamenter, crier et pleurer. Cette forme blanche gesticulait, éclairée par les derniers rayons du soleil. Le soir venu, tous se cachaient et fermaient leur maison à double tour de peur de la voir.

"Un peu fanfaron, le baron assure qu'il va se charger de débarrasser le village de ce fantôme"

Un jour, un homme, le baron d'Adhemar de Bannat, originaire du village est de retour. Il venait de passer sept années en Afrique. Voyage au cours duquel il avait entendu des histoires de sorcelleries bien plus impressionnantes. A son arrivée, il descend de la diligence, dépose ses affaires dans un café et demande autour de lui ce qui se passe. Les villageois lui racontent. Un peu fanfaron, le baron leur assure qu'il va se charger d'aller débarrasser le village de ce fantôme. 

 

la Dame Blanche fait partie de nombreuses légendes.
la Dame Blanche fait partie de nombreuses légendes. Photo par Natacha Rey (Grégoire) Musée des Croyances Populaires.

A la nuit tombée, il prend son pistolet et part à la rencontre de la dame blanche. Arrivé dans la forêt, les branches craquent autour de lui et il entend les lamentations et les cris de la dame blanche. Le baron commence à prendre peur. Le soleil est couché et désormais tout est noir autour de lui.

"Il lance : " Parle fantôme ! Qui es-tu ?" 

Tout à coup, un rayon de lune tombe sur la dame blanche qui se tient alors face à lui. Il brandit alors son arme en tremblant et le braque dans sa direction. Il lance " Parle fantôme ! Qui es-tu ? ". Les nuages passent et le rayon de lune devient tout à coup plus intense. L'homme reconnaît alors dans le visage de la dame blanche, sa mère. Cette dernière était devenu folle en raison de l'absence de son fils. Le coeur de celle-ci lâche et elle tombe morte aux pieds du baron. La légende raconte que le lendemain des bûcherons ont découvert le fils assis sur le bord du chemin, tenant le corps mort de sa mère. 

 

Les ombres immortelles 

Par le passé, la chasse était très souvent pratiquée en solitaire. L'un d'entre eux s'y rendait régulièrement avec son chien. Un jour qu'il se trouve dans la forêt, ce dernier sent une présence tout autour de lui. Il lève alors son fusil et tente de viser. Il aperçoit alors une ombre avancée vers lui.

"L'ombre éclate et se partage en deux morceaux"

Le chasseur prend conscience qu'il ne s'agit pas de quelque chose de naturel car aucun humain n'apparaît. L'ombre continue d'avancer dans sa direction en écartant les bras. Le chasseur tire un coup de fusil. L'ombre éclate et se partage en deux morceaux. L' homme est alors encerclé par deux ombres qui le menacent. Il s'enfuit vers le village.

Les ombres immortelles
Les ombres immortelles Photo par Natacha Rey (Grégoire) Musée des Croyances Populaires.

 

A son retour, il raconte sa mésaventure aux villageois. Ces derniers ne le croient pas et pensent qu'il affabule. Le jour suivant, plusieurs autres chasseurs l'accompagnent pour vérifier si ce qu'il dit est vrai.

"Ces derniers se retrouvent encerclés"

Arrivés dans la forêt, ils tombent nez à nez avec ces ombres. Elles leur tournent autour d'un air menaçant. Tous se mettent alors à tirer des coups de fusil mais plus ils tiraient plus les ombres se multipliaient. Ces derniers se retrouvent alors encerclés. Apeurés, tous prennent la fuite. Depuis ce jour, plus personne ne va chasser ni même ramasser des champignons dans cette forêt. 

 

Les chiens fantômes 

Il y a fort longtemps, un hôtel se trouvait dans une campagne altiligérienne. L'établissement avait une bonne réputation et le gérant était passionné de chiens. Une nuit, l'hôtel prend feu. Les flammes se répandent très vite à travers les pièces.

"Sauver ses chiens ou prévenir les clients" 

Par manque de temps, l'hôtelier se retrouve face à un dilemme : sauver ses chiens ou prévenir les clients. En dépit de son amour pour les chiens, il décide d'alerter tous les clients et court de chambre en chambre pour les prévenir. Il parvint à tous les sauver sous les cris d'agonie lancés par ses chiens qui sombrent tous dans l'incendie.

Les chiens fantômes
Les chiens fantômes Photo par Natacha Rey (Grégoire) Musée des Croyances Populaires.

On dit qu'après ce tragique événement, il ne restait plus grand chose de l'hôtel mais qu'à chaque fois que quelqu'un tentait de construire un édifice à cet emplacement, des chiens fantômes attaquaient les ouvriers. Aujourd'hui, les ruines ont complètement disparu et personne ne veut dévoiler le lieu exact de cet ancien hôtel par peur que quiconque ne soit confronté à ces terribles chiens fantômes. 

 

Le loup garou de la Chaise Dieu

On dit que cette légende a eu lieu à l'époque des scieurs de long. Ces derniers travaillent tout autour de La Chaise Dieu car d'immenses forêts entourent la commune. Encore aujourd'hui, de nombreuses personnes vivent de l'exploitation du bois. Deux scieurs travaillaient ensemble. Ils avaient construit une cabane à partir de planches pour y vivre le temps de la saison où l'on coupe le bois. Par le passé, La Chaise Dieu était l'un des monastères des plus importants de la région notamment au Moyen-Age et plus tard. 

"A leur retour, les deux scieurs découvraient leur cabane abimée" 

Chaque dimanche matin, tous les scieurs se rendaient à la messe des moins dans l'Eglise Abbatiale de la commune. A leur retour, les deux scieurs découvraient leur cabane abimée, leur nourriture dévorée et des objets brisés sur le sol. Un jour, ils demandent l'autorisation aux religieux de rater l'office et leur expliquent ce qui se passe au sein de leur cabane.

le loup garou de la Chaise Dieu
Le loup garou de la Chaise Dieu Photo par Natacha Rey (Grégoire) Musée des Croyances Populaires.

 

Le dimanche suivant, tous deux se cachent, chacun armé d'un gros gourdin taillé dans une branche. Tout à coup, ils entendent des bruits en provenance de leur maison. Ils s'approchent quand soudainement, ils découvrent une créature avec le pelage d'un loup, debout sur ses pattes arrières, des cornes sur la tête et des yeux qui lancent des flammes. Les deux scieurs sont coupés dans leur élan et sont immédiatement paralysés par la peur.

"Elle avait accepté un pacte avec le diable car elle était malheureuse" 

Puis, la créature se transforme et une jeune fille nue apparaît. Ils lui sautent dessus et la capturent. Cette dernière révèle qu'elle avait en fait passé un pacte avec le diable pour devenir un loup garou. Elle avait accepté ce pacte car elle était malheureuse. Son fiancé l'avait abandonnée pour devenir moine à la Chaise Dieu. Depuis ce jour, elle voulait se venger des hommes et en particulier des moines en semant la terreur. On dit qu'ensuite, la jeune femme, avait fini sa vie au couvent pour expier sa faute. 

 

Il illustre et fait découvrir la littérature orale du monde rural en général et particulièrement du Velay à travers des contes, légendes, médecines paysannes, superstitions, fantômes ou encore sorcellerie.... Le prix du billet d'entrée plein tarif est de 5 euros, tarif réduit 4 euros, gratuit pour les moins d'un mètre vingt.

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire