"C'est plus facile avec un coup de crayon" : une ado de Haute-Loire dans le Figaro

jeu 10/12/2015 - 14:41 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:38

Marianne qui pleure, la Tour Eiffel qui saigne, la statue de la Liberté qui rappelle sa création sur le sol français... Figaro culture a compilé douze dessins sur le thème "quand le crayon combat la barbarie djihadiste".
On y trouve des artistes confirmés (notamment Emmanuel Chaunu, le dessinateur du quotidien Ouest France), des Etats-Unis ou du Brésil... mais aussi le dessin de cette jeune fille de Haute-Loire, Ambre Beignier, qui a elle aussi eu besoin de répondre à l'horreur par un subtil coup de crayon. Rencontre avec une jeune artiste de 18 ans du lycée Simone Weil du Puy-en-Velay.

----Nouveau sur Zoomdici : le #Positif
Enfin des bonnes nouvelles ! La dernière version de notre site web propose une sélection d'articles #Positif, parce que Zoomdici refuse d'entretenir la sinistrose et de n'annoncer que les trains qui arrivent en retard !-----"Pour elle, le dessin est un vrai moyen d'expression, pour partager ses passions et ses centres d'intérêt"
Ambre est en terminale Littéraire et elle a pris l'option Arts Plastiques, car elle veut en faire son métier. Mais ce dessin, elle ne l'a montré à aucun professeur; c'est une initiative personnelle et une oeuvre réalisée chez elle, un dimanche soir. Maintenant que son dessin a été publié dans le célèbre quotidien, nous avons contacté son professeur d'Arts Plastiques au lycée Simone Weil du Puy-en-Velay, Thibaut Milliet. "Elle est vraiment passionnée par la matière et très axée sur les mangas", nous dit-il, "elle est très gentille, c'est une élève adorable et prolifique. Pour elle, le dessin est un vrai moyen d'expression, pour partager ses passions et ses centres d'intérêt". Ce professeur avait d'ailleurs proposé aux élèves un travail sur les attentats, "pour ceux qui voulaient s'exprimer et faire partager leurs sentiments", un travail qui a été exposé dans le hall du lycée.

Un tremplin professionnel ?
La jeune fille, originaire de Bellevue-la-Montagne, a vu son dessin sélectionné parmi des artistes confirmés, dont certains professionnels. Alors est-ce un objectif de pouvoir vivre du dessin ? "Oui, j'aimerais vraiment travailler dans le dessin : illustratrice, dans le jeu-vidéo, la BD ou le manga, ce serait super". Cette sélection peut donc être pour elle un tremplin professionnel, alors que l'an prochain, Ambre va intégrer une école de dessin, à Lyon.
"C'est très compliqué de vivre du dessin", nous confie son professeur, "c'est toujours possible mais il faut accepter de s'ouvrir à d'autres opportunités. En tout cas, prendre un crayon quand on a quelque chose sur le coeur, c'est une bonne initiative"

La jeune artiste au micro de Zoomdici
Comment t'est venue cette idée ? Tu as répondu à un concours du Figaro ? T'ont-ils contactée pour diffuser ton dessin ?

Pour toi, il était important de réagir après ce drame ? La jeunesse a été ciblée dans cette vague d'attentats, tu te sens particulièrement concernée ?

Explique-nous un peu la genèse de ton dessin et sa symbolique. Comment as-tu procédé techniquement ? Au crayon ? Et comment l'as-tu ensuite diffusé sur la toile ?


Le proviseur  du lycée Simone Weil, Bernard Mercier, tient à féliciter cette élève, qui s'est distinguée par son sens artistique, mais aussi par son acte citoyen. Comment ont réagi les lycéens après ces terribles attentats ?


Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire