Cannabis : par l'odeur alléché...

mar 04/11/2014 - 15:57 , Mise à jour le 27/11/2020 à 05:53

"L'argent n'a pas d'odeur, le cannabis si!" Le capitaine Pascal Mazière, du commissariat du Puy-en-Velay a le sens de la formule lorsqu'il rapporte cette affaire de stupéfiants qui s'est déroulée ce lundi 3 novembre 2014. C'est donc pour cette raison qu'une équipe de la brigade de sûreté urbaine (BSU) du commissariat ponot est intervenue au domicile d'un habitant du Puy-en-Velay, "tant l'odeur qui provenait de son domicile ne laissait que peu de doute quant à la nature des plantes qui devaient y pousser", commente le capitaine Mazière.

Pour son usage personnel
L'occupant des lieux, âgé de 35 ans, a été appréhendé et placé en garde à vue. Il a reconnu sans difficulté entretenir une plantation de cannabis pour son usage personnel. La perquisition a permis en effet la découverte dans l'appartement de 34 plants en floraison, ainsi que d'une quarantaine en culture. Du matériel nécessaire à la production des plants, notamment des lampes au sodium, a également été saisi. L'ensemble a fait l'objet d'une destruction administrative.

Reconnaissance préalable de culpabilité
A l'issue de sa garde à vue, le Ponot a été remis en liberté ce mardi matin. Il est convoqué devant le procureur de la République du Puy-en-Velay dans le cadre d'une convocation en reconnaissance préalable de culpabilité.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire