Campus connecté : les formations à distance encadrées

Par Macéo Cartal mar 09/02/2021 - 06:00 , Mise à jour le 09/02/2021 à 06:00

La rentrée 2021 s’annonce mouvementée pour l’enseignement supérieur au Puy. Entre l’arrivée de nouvelles formations dans les établissements privés et du remplacement des DUT par les BUT, les futurs étudiants auront de quoi choisir à l’heure de Parcoursup. Le très dynamique quartier du Pensio accueille une nouvelle structure : le Campus Connecté.

Vous est-il déjà arrivé de vous freiner dans vos études à cause d’une école trop loin ou dans une ville trop chère à vivre ? L’implantation du Campus Connecté au sein du Fablab pourrait pallier ces problèmes.

Ouvert à toutes les formations

Ce service est ouvert à toutes les formations, que ce soit des BTS, DUT, licences ou encore des masters et ce, dans n'importe quelle domaine, du moment que la formation se déroule à distance. Pour ce faire, l'étudiant doit, dans un premier temps, s'inscrire dans la formation de son choix via Parcoursup. Ensuite, il peut envoyer un dossier de candidature au Campus Connecté.

Un total de 50 places sur trois ans devrait être disponible. Les responsables estiment qu'entre 10 et 15 étudiants devraient intégrer la structure à la rentrée prochaine.

Ne pas décrocher

Le lieu labellisé « Campus Connecté » permet d'accueillir des étudiants à suivre une formation à distance tout en étant encadré et accompagné par des professionnels. « Les étudiants en formation à distance ont beaucoup plus de chances de décrocher que les autres, c’est pourquoi proposer un cadre à ces jeunes est nécessaire », indique Raphaël Coudert, directeur adjoint de l’INSPE (Institut Supérieur du Professorat et de l'Éducation) du Puy-en-Velay. Cette structure offre ainsi un véritable cadre aux étudiants dans leur suivi de formation. Un double accompagnement sera proposé aux étudiants du Campus Connecté. Ils seront encadrés par des formateurs universitaires ainsi que des étudiants de l’INSPE. Cet accompagnement sera épaulé d’un tutorat pédagogique. Les étudiants seront formés et accompagnés sur la prise de notes des cours et aidés lors de la préparation des examens et autres partiels.

En plus d’un accompagnement méthodologique, les étudiants inscrits bénéficieront d’un soutien numérique mené par l’IUT du Puy. Ils auront à disposition tous les outils nécessaires, comme des ordinateurs ou encore l’accès à du matériel plus spécifique. Les étudiants seront tenus d'être présents à raison de 25 heures par semaine sur le site afin d'assurer leurs formations.

 L’accès aux services étudiants du site 

Les étudiants inscrits dans ce campus connecté auront accès à tous les services étudiants du campus du Puy-en-Velay. Ils pourront aller à la bibliothèque universitaire ainsi qu’à la cuisine centrale (restaurant universitaire) au même titre que les étudiants de l’IUT et de l’INSPE. Ils pourront aussi passer par les pratiques sportives universitaires. Le but de l’implantation de cette structure est aussi d’ouvrir le site du Puy à toutes les autres formations, faisant de lui une sorte de centre universitaire virtuel.

Inciter les jeunes à poursuivre des études sans se freiner 

Aurillac et Privas possèdent déjà ce dispositif depuis la rentrée dernière, et « les résultats sont encourageants » selon les dires de Raphaël Coudert.

« Dans des territoires ruraux comme le nôtre, les jeunes sont moins amenés à continuer des études plus loin que dans les grandes agglomérations […] nous leur ouvrons la voie pour les amener à ne pas se priver » Michel Joubert, président de l’Agglomération du Puy.

À l’inverse des centres universitaires situés dans les métropoles, les sites plus petits, comme celui du Puy, ne proposent pas une aussi grande variété de formations, obligeant bien souvent les étudiants à quitter le domicile familial, ce qui a un coût. Le frein majeur à une poursuite d’études lointaine est l’aspect financier. Suivre ses études à distance peut donc être une solution, à condition de ne pas décrocher. Cette inquiétude en rebute alors plus d’un, c’est ce que veut éviter le campus connecté.

Enfin, cela devrait également permettre aux jeunes qui ne souhaitent pas quitter le territoire de ne pas se fermer de portes et ainsi continuer leurs études dans un cadre qui leur est précieux. 

Ce projet a été mené par la communauté d’agglomération du Puy-en-Velay. Une enveloppe supplémentaire de la part de l’État est également allouée pour une somme de 300 000 euros sur cinq ans. « L’avantage de la mise en place de cette structure est que tous les locaux et matériels sont déjà existants, et ne nécessitent pas d’investissements supplémentaires » [sauf sur le plan humain NDLR]

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire