Cambrioleur multirécidiviste, un jeune ponot condamné à quatre ans de prison ferme

Par Nathan Vacher mer 30/03/2022 - 14:30 , Mise à jour le 30/03/2022 à 14:30

Accusé de 25 cambriolages en réunion avec ruse ou effraction entre août et octobre 2019, un homme de 25 ans est condamné à quatre ans de prison ferme. Son ex-compagne, qui a participé à la plupart des faits, est quant à elle condamnée à trois ans de prison ferme.

Après quatre condamnations, avec notamment des peines probatoires, l’individu ne pouvait échapper à cette peine de prison ferme ce mardi 29 mars 2022 face au tribunal judiciaire du Puy-en-Velay. Déjà en détention pour une précédente affaire dont les faits sont similaires, il a dépassé la barre des 50 cambriolages avec son ex-compagne. Cette fois-ci, ce sont quatre restaurants (Le Tournayre, Comme à la maison, Saveurs du Mekong, Pizzeria Le Golden), et une vingtaine de domiciles qui ont été visités, pour la plupart par effraction, les autres par ruse. Le jeune homme avait déjà reconnu tous les faits qui lui sont reprochés. Le procureur de la République demandait alors trois ans de prison ferme, le tribunal correctionnel en a décidé autrement.

Un préjudice moral important

Les biens volés sont pour la plupart de l’électronique, de l’argent, des cartes d’identité, de crédit et autres papiers administratifs. L’une des victimes, présente à l’audience, a tenu à témoigner du préjudice moral qu’elle a subi suite au cambriolage de son domicile : « J’ai eu la boule au ventre pendant un an, une forme d’angoisse qui se témoignait par la peur de découvrir mon domicile à nouveau cambriolé. Je regrette que lorsque j’ai croisé cet individu qui sortait de chez moi, nous n’ayons pas pu nous expliquer, qu’il me demande simplement de l’argent. »
Pour le préjudice matériel de l’une des victimes qui s’est constituée partie civile, l’individu devra payer la somme de 136 €, soit le remboursement de la création d’une carte d’identité, d’un passeport ainsi que d’un permis de conduire. Pour le préjudice moral, il devra s’acquitter de la somme de 1 000€. Une autre audience se tiendra en octobre prochain pour une autre victime qui s’est constituée partie civile.

L'ex-compagne et une troisième personne également condamnées

"J'ai tout fait tout seul. Étant à la rue, mon ex-compagne m'accompagnait, mais ne s'occupait de rien dans les braquages que j'ai commis", témoignait ce mardi le jeune ponot de 25 ans, qui en est à sa cinquième condamnation. Absentes du procès, l'ex-compagne ainsi qu'une autre femme ont également été condamnées. La première, qui a participé à la quasi-totalité des 25 cambriolages, est condamnée à trois ans de prison ferme avec un renouvellement de son mandat d'arrêt. Une autre femme, qui a participé à l'un des cambriolages, est quant à elle condamnée à huit mois de prison ferme. Toutes deux ne pourront prétendre à un aménagement de peine compte tenu de leur absence à l'audience.

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés