Brioude : le maire réagit après son agression

Par Romain Bruyas mar 09/08/2022 - 06:00 , Mise à jour le 09/08/2022 à 06:00

Alors qu'il se trouvait sur le marché nocturne, près de la basilique Saint-Julien, Jean-Luc Vachelard a reçu deux coups de poing au visage. 

Cela s'est passé jeudi dernier dans le centre-ville de Brioude. Alors que Jean-Luc Vachelard, le maire de la commune, tente d'empêcher un de ses administrés de commettre des dégradations sur un véhicule. L'homme, en état d'ébriété, aurait alors porté deux coups de poing au visage de Jean-Luc Vachelard.

Le maire de la commune s'est ensuite rendu aux urgences dans la soirée et des soins de sutures ont du être nécessaires. Jean-Luc Vachelard s'est vu imposer une interruption totale de travail de deux jours, selon le vice-procureur de la République, Rodolphe Part.

Le maire, Jean-Luc Vachelard, s'est exprimé sur les réseaux sociaux

« Suite à l’article diffusé sur le site internet du journal La Montagne, je tiens à vous apporter quelques précisions. Un incident s’est en effet produit ce jeudi soir. J’ai reçu un coup en tentant de raisonner un individu violent qui commettait des dégradations.

Rassurez-vous, je me porte bien. Les gendarmes de Brioude ainsi que les Policiers municipaux sont intervenus immédiatement, la situation a rapidement été maîtrisée et le calme très vite retrouvé. Je vous remercie pour les nombreux messages de sympathie que vous m’avez adressés.

Cet incident isolé, que je condamne, ne doit pas venir ternir l’ambiance de fête et de convivialité qui règne sur les soirées brivadoises et le plaisir que nous avons tous à nous retrouver autour d’un verre, pour écouter un concert en terrasse, flâner au marché nocturne et s’émerveiller devant la Basilique illuminée. Il nous reste presque tout un mois pour en profiter. Que la fête continue ! »

Le maire a reçu le soutien de la présidente du Département

La présidente du Département, Marie-Agnès Petit a également apporté son soutien à Jean-Luc Vachelard dans un communiqué.

"Je condamne avec la plus grande fermeté cette agression qui ne doit trouver aucune excuse de la part d’un individu alcoolisé et déjà défavorablement connu des forces de l’ordre pour des faits violents.

Un élu de la République doit être respecté comme tout un chacun et particulièrement en tant que représentant des valeurs qui font le socle de notre démocratie. Je demande que la plus grande fermeté soit appliquée face à cet agresseur et je réitère tout mon soutien au maire de Brioude mais aussi à l’ensemble des 257 maires altiligeriens qui veillent à la sérénité de leur commune et dont de dévouement mérite d’être reconnu, salué, et remercié". 

 

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire