Brice Hortefeux verrait bien Laurent Wauquiez maire de Lyon

lun 18/05/2015 - 13:58 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:34

L’actuel député-maire du Puy-en-Velay pourrait se présenter lors des prochaines échéances municipales à Lyon, en 2020, en cas de victoire du candidat altligérien à la présidence de la région Rhône-Alpes Auvergne à la fin de l’année.
C’est en tout cas le conseil qu’aurait donné l'ancien ministre de l'intérieur Brice Hortefeux à Laurent Wauquiez, selon le JDD.
Nous avons contacté le secrétaire génral de l'UMP ce lundi matin qui nous a répondu : "c'est un non sujet et une boutade de la part de Brice Hortefeux. Je m'occupe de mon territoire et de la région", avant de préciser : "d'ailleurs, lorsque j'étais ministre, j'ai toujours veillé sur la Haute-Loire et le bassin du Puy, donc si je suis élu à la tête de la région, ça ne changera pas".

Problème du cumul des mandats
Depuis qu'il a officialisé sa candidature à la présidence de la future région, la question du cumul des mandats se pose. Avant même l'application de la nouvelle loi sur le non-cumul en 2017, Laurent Wauquiez devra choisir entre ses mandats de maire du Puy-en-Velay et de député de la Haute-Loire. C'est le mandat de maire du Puy-en-Velay qu'il abandonnera en cas de victoire. Mandat auquel il a été reconduit en mars dernier et qu'il quitterait donc au bout de 21 mois (sur les six ans de la fonction), après un premier mandat de 2008 à 2014, soit sept ans et neuf mois passés à l'exécutif ponot.
Une fois la place laissée vacante, le conseil municipal du Puy devrait alors se réunir pour élire le nouveau maire parmi ses rangs, comme ce fut le cas à la mort de l'ancien maire UDF Bernard Jammes en 1990. Laurent Wauquiez conserverait en revanche son mandat de député de la Haute-Loire, en tout cas jusqu'en 2017, date de l'application de la nouvelle loi sur le non-cumul des mandats, à moins d'une modification législative d'ici là. Il est également président de l'association des maires de montagne et secrétaire général de l'UMP.

----Selon nos informations, l'UMP et le centre discutent actuellement pour ériger une liste commune dès le premier tour, ce qui serait la volonté de l'UMP, des élus centristes de Haute-Loire et de Louis Giscard-d'Estaing (UDI). La logique d'une union de la droite et du centre prédomine donc aujourd'hui, ce qui n'est pas le cas à gauche (les Verts ont annoncé qu'ils présenteraient leur propre liste face à Jean-Jack Queyranne).

-----Des difficultés pour fédérer le centre
L'hypothèse de le voir candidater à la mairie de Lyon en 2020 est donc assez peu probable pour l'instant, même si l'élu a toujours expliqué qu'en cas de retour de la droite au pouvoir en 2017, la loi sur le non-cumul des mandats pourrait rapidement être détricotée. De là à quitter son mandat de maire du Puy pour candidater à Lyon, il y a un pas difficile à franchir vis à vis d'une partie de son électorat... et une vraie prise de risque.
En effet, rien ne garantit pour l'instant une victoire de l'UMP à la présidence de la future grande région, même si les sondages place Laurent Wauquiez en tête, car il n'a pas vraiment les faveurs du centre pour le scrutin. Les têtes de liste Patrick Mignola (MoDem) et Franck Reynier (UDI) ont d’ailleurs annoncé en fin de semaine avoir trouvé un accord pour une liste commune. Dès le premier tour ? rien n'est moins sûr (voir encadré).

"Pas de problème de personnes dans les négociations, mais des discussions autour des valeurs"
Le président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde, avait fustigé en février dernier la désignation de Laurent Wauquiez comme tête de liste UMP, "jugé trop à droite". Rappelons en effet qu'à l'UDI comme au MoDem, les leaders nationaux des deux partis avaient donné leur accord pour une union avec l'UMP à condition que soit désigné comme chef de file l'ex-commissaire européen Michel Barnier.
Mais les centristes semblent avoir mis de l'eau dans leur vin, après que Michel Barnier ait annoncé qu'il ne se présentera pas face à Laurent Wauquiez début mai. Franck Reynier a d'ailleurs précisé à l'AFP vendredi soir : "nous étudions deux hypothèses : soit nous partons seuls au premier tour, soit avec l'UMP". Et à propos de Laurent Wauquiez, il a ajouté : "il n'y a pas de problème de personnes dans les négociations, mais des discussions autour des valeurs".

----S'il voulait se présenter à la mairie de Lyonen 2020, Laurent Wauquiez devrait également expliquer à ceux qui se voient déjà affronter le candidat de gauche en 2020 (Michel Havard, Georges Fenech, Pascal Blache...) qu'il a besoin d'eux pour les régionales... mais qu'il prendra leur place dans cinq ans.
-----La gestion de la sixième région d'Europe serait déjà un travail à plein temps
L'hypothèse est donc pour le moment loin d'être crédible, surtout avec la réforme qui doterait le vainqueur des régionales d'une super collectivité Rhône-Alpes Auvergne à gérer, qui serait la sixième plus importante en Europe. Un proche collaborateur du maire du Puy nous avait d'ailleurs confié à l'automne dernier : "de grands projets pourraient voir le jour sur notre territoire car ce mandat, surtout dans une région aussi riche, est encore plus important qu'un ministère".
Laurent Wauquiez l'a donc confirmé à maintes reprises : il renoncerait à la mairie du Puy-en-Velay s'il remplaçait Jean-Jack Queyranne pour se consacrer davantage à la Région. Pas question donc, pour l'instant, de candidater à la mairie de Lyon. Mais nul doute que ce vieux serpent de mer refera surface d'ici 2020.

Maxime Pitavy

  • Voir nos articles précédents

Michel Barnier renonce à se présenter contre Laurent Wauquiez 06/05/2015

Laurent Wauquiez quittera la mairie du Puy s'il est élu à la tête de la future Région 14/01/2015

Laurent Wauquiez à la Région : 'je veillerai sur la ville quand même' 15/01/2015

Les réactions en Haute-Loire à la candidature de Laurent Wauquiez à la Région 15/01/2015

Régionales : Laurent Wauquiez, investi par l'UMP, tend la main à Michel Barnier 05/02/2015

Laurent Wauquiez investi aux régionales : les réactions 06/02/2015

Régionales : l'UDI montera bien sa propre liste 10/02/2015

Yssingeaux : Queyranne fustige Wauquiez 07/03/2015

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire