Braquage du Faubourg-St-Jean : "d'une violence inouïe"

ven 23/08/2019 - 14:25 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:58

La vendeuse du tabac-presse faisait la fermeture aux alentours de 19h45. "Elle faisait son travail comme d'habitude. Malheureusement le rideau n'était pas tout à fait baissé." raconte Jean-Paul Badiou, le patron du tabac. En effet, alors qu'elle lavait le sol, un individu cagoulé a penetré dans l'enceinte et a agressé la vendeuse en lui sautant dessus. Ce dernier s'est ensuite emparré de la caisse dans laquelle se trouvaient 3 000 € selon le buraliste. "Au total, il a dérobé 5 000 €". 

Une violence inouïe
À leur arrivée sur les lieux, M. Badiou et sa femme ont retrouvé la jeune femme de 20 ans inconsciente dans le couloir menant à l'arrière boutique.
La jeune vendeuse est sortie de l'hopital, mais selon le gérant, le traumatisme est terrible et l'agression était d'une violence inouïe. 

Nous sommes la cible n°1 des braqueurs
"À 10€ le paquet de cigarettes, forcément la caisse se remplit vite et bien. Les braquages de bureau de tabac deviennent de plus en plus fréquents. Nous sommes la cible n°1 des braqueurs." sé désole M. Badiou. "Ce qui m'importe le plus, c'est que ma vendeuse parvienne à se relever de cette agression".

L'agresseur est toujours recherché par les autorités. M. Badiou et sa femme vont déposer plainte au commissariat de police du Puy.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire