Bien avant les soldes d'hiver, le Secours Populaire brade les prix

dim 16/11/2014 - 13:39 , Mise à jour le 27/11/2020 à 05:53

« Il y avait encore plus de monde hier. » Suzanne Romand, secrétaire générale du Secours populaire de Haute-Loire, a le sourire d'une oreille à l'autre. Ce dimanche 16 novembre, elle orchestre la douzaine de bénévoles en charge du bon déroulement du Shopping de la Solidarité, à la salle Jeanne d'Arc du Puy. Même si elle est contente que l’événement ait du succès, elle est attristée par le constat qui explique sa réussite : de plus en plus de gens sont dans le besoin.

Des vêtements réservés pour l'évènement
Le temps d'un week-end, le Secours populaire se rapproche donc du centre-ville et de la Cathédrale du Puy. « On sort de nos murs parce que pour beaucoup de gens, c'est plus facile de venir ici pour acheter », confie la secrétaire générale de Haute-Loire. Attention : pas question de proposer des pièces invendues. « C'est des vêtements qu'on nous donne et qu'on trie toute l'année. On les réserve pour le Shopping parce que c'est des beaux vêtements. » Des manteaux, chaussures et pantalons neufs viennent s'ajouter au stock disponible, offerts par les différents partenaires du Secours populaire. Ce dimanche, en fin de matinée, une trentaine de personnes – en majorité des femmes – se baladent entre les différents rayons à la recherche de compléments pour leur garde-robe.

« On baisse encore les prix »
Mais tous ne font pas leurs emplettes avec en train. Certains demandent à ne pas être pris en photo, gênés. Suzanne Romand compte de plus en plus de visiteurs chaque année : « Ça fait au moins dix ans qu'on le fait. On a des habitués, puis je pense qu'il y a de plus en plus de gens en difficulté. On le sent vraiment, pas seulement au niveau des vêtements d'ailleurs. Beaucoup plus de personnes viennent à la distribution alimentaire et demandent nos aides pour payer leur mutuelle, leur facture d'électricité... » Un constat partagé par Andrée Morel, bénévole au Secours populaire depuis huit ans : « Comme on a pas mal de vaisselles et de vêtements neufs, les gens viennent acheter pour Noël. Ils sont de plus en plus nombreux. Là, on baisse encore les prix par rapport à hier pour en faire profiter le plus grand nombre. »

Au total, une vingtaine de bénévoles ont donné un coup de main sur les deux jours.

A.L. et L.P.G

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire