Au lieu d'intégrer une entreprise, pourquoi ne pas en créer une ?

jeu 27/03/2014 - 18:41 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:21

En France, les chiffres du chômage ne font sourire personne. Comme nous le précisions ce matin, la nouvelle hausse en février du nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A (+0.9%) porte à 3,34 millions de personnes le nombre de personnes à la recherche d’un travail, en France. Un constat auquel la Haute-Loire n’échappe pas : fin février, le département a enregistré 105 chômeurs de plus (+1,1%). Plutôt que de chercher perpétuellement un poste à pourvoir, Pôle emploi propose une alternative. Ce jeudi 27 mars, l’établissement public organisait, au Puy-en-Velay, une information intitulée « Créez votre propre emploi ».

Un atelier tous les deux mois
« Moi j’ai un projet d’entreprise. » Beaucoup de personnes poussent les portes de leur agence Pôle emploi en prononçant ces mots. Au Puy-en-Velay, ils sont exactement 223 à avoir fait part aux conseillers de leurs désirs de création. 62 d’entre eux ont leur propre entreprise aujourd’hui ; les projets des 161 restants sont toujours en cours de construction. « Quand un créateur d’entreprise se présente à Pôle Emploi, il peut bénéficier d’un atelier spécifique pour la création où on va lui expliquer en quoi cela consiste, tout en lui parlant des partenaires et des différentes aides possibles », explique Fatiha Nasri, responsable d’équipe dans l’établissement public chargé de l’emploi en France. L’information de ce jeudi 21 mars n’est pas un évènement isolé : tous les deux mois, l’agence du Puy propose un atelier auto-entreprise.

Sans accompagnement, 3/5 projets s’arrêtent au bout de cinq ans
« On a également des évaluations préalables à la création d’entreprise. C’est à dire que si une personne à une idée de création d’entreprise mais se demande si elle peut se lancer ou pas, on va demander à un prestataire qui est soit à la Chambre des métiers, soit à la CCI (Chambre de commerce et d’industrie), de l’accompagner et d’évaluer son projet », précise la responsable d’équipe. Dans un contexte de remontée du chômage, l’appui à celles et ceux qui souhaitent créer leur propre emploi est un enjeu important. Au sein de Pôle emploi, une équipe spécialisée a justement été constituée avec Fatiha Nasri et trois conseillers en charge du suivi des créateurs et des repreneurs d’entreprise. « Un projet sur cinq s’arrête la première année s’il n’est pas accompagné. Trois sur cinq au bout de cinq ans. »

Près d’un million d’euros distribués
Pour le 1er semestre 2013, 170 demandeurs d’emploi de l’agence du Puy ont bénéficié de 956 270 euros d’ARCE (Aide à la reprise ou création d’entreprise), soit sous forme de capital, soit directement en cumul de l’allocation chômage avec la rémunération générée par l’activité créée. Ce jeudi 27 mars, une centaine de demandeurs d’emploi désireux d’intégrer ce circuit de création de leur « propre emploi » - SAS, SCOP, tous types de projets sont acceptés - ont participé à cette journée gratuite d’information. À la fin de celle-ci, ils pourront se positionner

Des journées comme celle-ci, Pôle emploi en organise une par trimestre.

A.L.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire