Tous

Aiguilhe

Arnaques : '''Ce n’est pas parce qu’on est en Haute-Loire qu’il ne peut rien nous arriver'''

dim 25/03/2018 - 08:00 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

Le groupement de gendarmerie de la Haute-Loire, ainsi que la police nationale du Puy-en-Velay, sont intervenus ce samedi 24 mars 2018 pour un débat sur la prévention des arnaques en Haute-Loire aux côtés du préfet Yves Rousset et du maire du Puy, Michel Chapuis. En effet, le territoire altiligérien n’est pas épargné par les pratiques d’escroquerie et d’arnaque visant diverses catégories démographiques et ceci par divers moyens.

Pascal Mazière, capitaine de police au Puy, indique que les arnaques revenant le plus souvent dans le département sont les piratages de carte bleue, les arnaques sur les sites de ventes et les arnaques sur les sites de rencontre ou sur les réseaux sociaux.

La technique employée par les escrocs est souvent décelée par les personnes visées mais quelques victimes incrédules tombent dans le piège des arnaqueurs. "Seuls 1 % des gens contactés tombent dans le panneau" selon l'officier.

La naiveté et la cupidité des victimes
Les arnaqueurs jouent beaucoup sur la naïveté des victimes en leur faisant croire, parfois grâce à des scénarios improbables, qu’ils sont les grands gagnants, ou qu’ils font une économie importante. Gendarmes et policiers s’accordent pour dire que la cupidité des victimes est souvent en cause dans le méfait. Ils s’associent également pour mettre en garde la population : une trop bonne affaire ne l’est souvent pas et ils appellent à la prudence.

Arnaques par téléphone
La principale fraude teléphonique est le rappel des numéros surtaxés, des appels malhonnêtes ou des messages vous appelant à rappeler un numéro bien évidemment surtaxé. Il s'agit bien souvent de numéros débutant par 0899, 0897 ou 1020.

Mais aussi sur la toile
Sur Internet, les arnaques sont nombreuses, l'escroquerie sans frontière par exemple où un malfaiteur étranger piège un internaute grâce à Facebook ou Skype en lui demandant une aide financière sous un prétexte bien rodé.

En plus de ces extorsions de fond, les escrocs peuvent également se faire passer pour votre banque ou votre opérateur télephonique. Ils vous envoyent sur une fausse page de connexion ou ils vous demandent vos identifiants. Ils peuvent également vous faire croire que vous devez une somme, correspondant par exemple à votre dernier forfait de téléphone. C'est ce que l'on appelle le phishing ou hameçonnage.

Quelques astuces
Les indices qui peuvent vous alerter pour ce genre d'escroquerie sont parfois décelables, en regardant la présentation avec la présence fréquente de fautes d'orthographe ou de grammaire. Le message en lui même comporte bien souvent un discours empathique, d'urgence ou utilisant même vos peurs (menace de poursuite par exemple). Vérifiez que le site vers lequel le lien de l'e-mail renvoie est bien le site officiel, enregistré en HTTPS et non simplement HTTP.

L.B.

Exemple d'une arnaque reçue en Haute-Loire :


"Bonjour,
Je commence par mes sincères salutations à votre endroit.,
Je me nomme Mr Bernard Martel née le 22 Avril 1945, Canadien à la retraite. Je suis actuellement hospitalisé à Londre où je suis sous traitement rigoureux contre le cancer de la gorge qui est le cancer ORL..
Les derniers résultats de mes analyses évoquent que mon cancer se trouve à la phase terminale ..
Je n’ai malheureusement pas de famille pouvant hériter de ma fortune vue que ma durée de vie est actuellement très courte, et j’aimerai vous faire une proposition qui pourrait vous intéressé .
Contactez-moi par e-mail s’il vous plaît, j’espère avoir une réponse de vous aussitôt possible .."

Ici le but du pirate est de vous soutirer des fonds pour avoir accès à son pseudo héritage en utilisant un discours porté sur la pitié et l'urgence de sa situation.
Prudence, les pirates redoublent d'ingéniosité pour vous escroquer.


Autre arnaque signalée à notre rédaction par des habitants de Haute-Loire :
"Notre fille a été contactee par Facebook Erza de Kids United soi-disant, elle a accepté sa demande pour être connectée avec elle. Elle a reçu un mesage lui disant que si elle telephonait au 0890 24 18 26 et au 0899 63 14 48  en suivant une procédure elle pourrait gagner un I Phone 7S. Elle lui indiquait que les surtaxes sont prises par United. Elle a téléphoné à ces numéro maintes et maintes fois car on lui donnait un code qui demandait de rappeler pour donner ce code puis encore d'autres codes pour avoir une série complète puis certains appels qui disaient ne pas avoir compris le code et de rappeler. En fait, un cercle vicieux.
Lorsque nous nous en sommes rendu compte, soit le 2ème jour, c'était déjà une surconsommation de 1600 euros. Lorsque nous avons noté sur la page de Facebook que c'était une arnaque, elle a tout bloqué.
Ne vous faîtes pas piéger car on a aucun pouvoir de porter plainte dans la mesure où on a téléphoné à ces numéros. Nous avons téléphoné à la gendarmerie qui nous a clairement expliqué que cela ne servait à rien de porter plainte car notre fille n'aurait pas dû téléphoner au numéro qu'on lui proposait car personne ne l'a forcée.
De plus, notre opérateur SFR ne nous a pas laissé d'échéancier pour payer : c'est 70 % de la somme ou la totalité sinon les services TV, téléphonie et Internet bloqués. Nous avons refusé de payer par téléphone par crainte d'une nouvelle arnaque. Résultat, le soir-même nous n'avions plus de TV, ni Internet, et un service minimum de téléphone. Nous n'avons pas eu d'autre choix que de payer 1055 € par téléphone !"

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire