Après un an de lutte contre la maladie, l'évêque du Puy s'est éteint

jeu 09/10/2014 - 17:33 , Mise à jour le 27/11/2020 à 05:53

Ce n'était un mystère pour personne : l'état de santé de Mgr Henri Brincard était particulièrement préoccupant, alors qu'il avait contracté un cancer l'hiver dernier (lire). Bien qu'affaibli, l'évêque avait quand même célébré la procession du 15 août au Puy (lire) cet été, où il était apparu amoindri mais sa force de caractère avait tempéré sa faible voix.
La maladie aura finalement eu raison de cet homme qui au cours de son existence, aura traversé bien des épreuves et échangé avec bien des personnalités : on pense bien sûr en premier lieu à ses rencontres avec les papes Jean-Paul II et Benoît XVI (lire), dont il avait souligné le courage quand il a renoncé à sa charge (lire), avec le nouveau pape François mais aussi avec le président de la République de l'époque, Nicolas Sarkozy, lors de sa venue au Puy-en-Velay en mars 2011 (lire).

"Le Beau est un chemin pour trouver la paix au fond de son coeur"
"J'aime le peuple qui m'a été confié", nous avait glissé Mgr Brincard lors d'un entretien en 2013, "la Haute-Loire n'est pas la France profonde, c'est le coeur de la France et il est profond", s'amusait-il, avant de faire l'éloge des habitants de la Haute-Loire pour "leur richesse humaine et spirituelle" et de s'attarder sur la grande beauté des paysages : "le Beau est un chemin pour trouver la paix au fond de son coeur".
Au rang des sujets plus délicats, nous l'avions notamment interrogé sur la crise des vocations. Fin 2012, Zoomdici avait fait le point sur l'état des finances, les forces, les faiblesses et l'avenir du diocèse altiligérien, données chiffrées à l'appui (lire). En Haute-Loire comme ailleurs, le nombre de prêtres est en effet en diminution. "Le problème, ce n'est pas la naissance des vocations, c'est leur maturation", estimait alors l'évêque, "je reçois beaucoup de questions sur le sens de la vie, de la mort, sur les injustices dans le monde, sur l'avenir, etc. Le contenu de ces lettres a changé depuis une vingtaine d'années mais les vocations demeurent. Après, il ne faut pas tomber dans l'endoctrinement, on doit les aider à se poser les bonnes questions, respecter leur liberté tout en l'éclairant".

----Au niveau national, Mgr Henri Brincard a exercé plusieurs responsabilités :
* Évêque accompagnateur de l’Association des œuvres mariales
* Évêque accompagnateur du Centre national des archives de l’Église de France
* Chargé de la coordination de la pastorale sur les chemins de Saint-Jacques (France-Espagne)
* Président de l’Association des directeurs d’établissements chrétiens (ADEC)
* Membre des commissions épiscopales pour la Vie consacrée et Enfance-jeunesse
* Délégué pontifical pour la congrégation des Sœurs contemplatives de Saint-Jean
* Assistant religieux pour les Frères de Saint-Jean et les Sœurs apostoliques de Saint-Jean.-----Les grandes lignes de sa vie
Mgr Henri Brincard est né le 18 novembre 1939 à Savennières, dans le Maine-et-Loire (49). Il a grandi principalement en Angleterre et à Paris. Il était diplômé de l’école des Chartes et de l’Université catholique de Fribourg en Suisse (licence de théologie et de philosophie). Ordonné prêtre le 23 août 1975, il était oblat perpétuel des chanoines réguliers de Saint-Augustin de la congrégation de Windesheim Saint-Victor.
Il a exercé son ministère de prêtre comme directeur spirituel, prédicateur de retraites pour les prêtres et religieux, ainsi que pour les associations et foyers chrétiens. Il a été également chargé de cours pour la communauté Saint-Jean de Rimont et de cours de philosophie à la Grande Chartreuse. Au sein de sa congrégation, il assurait des cours de philosophie et de théologie à l'abbaye Saint-Pierre à Champagne-sur-Rhône. Nommé évêque du Puy-en-Velay par le pape Jean-Paul II le 8 août 1988, il a été ordonné évêque en la cathédrale Notre-Dame du Puy le 2 octobre 1988. Passé l'âge de 75 ans, il se devait de démissionner (lire). Ce vendredi 14 novembre 2014, à Caluire, dans le Rhône, il a finalement succombé à un an de lutte contre le cancer, quatre jours avant d'atteindre ses 75 ans.

Son action en Haute-Loire
Dans le diocèse du Puy-en-Velay, Mgr Brincard aura principalement participé à la restructuration du tissu paroissial avec la création de plusieurs ensembles. Le diocèse du Puy-en-Velay compte actuellement 35 paroisses ou ensembles paroissiaux. Mgr Brincard a également oeuvré à la création d’un parcours de formation pour les animateurs laïcs en pastorale en lien avec l’Université catholique de Lyon.
En Haute-Loire toujours, il a milité pour la réorganisation de l’animation spirituelle des établissements de l’enseignement catholique. Parmi ses priorités lors de son épiscopat, on ne peut occulter la restauration de la cathédrale du Puy-en-Velay et la réorganisation de son animation, avec notamment en point d'orgue, le jubilé 2005 de Notre-Dame du Puy. Le jubilé 2015 est d'ailleurs déjà en préparation au sein du diocèse. Notons enfin qu'au cours de ces 25 années passées à la tête de l'évêché, Mgr Brincard a ordonné 18 prêtres et 10 diacres permanents pour le diocèse du Puy-en-Velay.

----Les obsèques de Mgr Henri Brincard seront célébrées en la cathédrale Notre-Dame du Puy-en-Velay, mercredi 19 novembre, à 15h. Elles seront présidées par le Cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon. Mgr Brincard sera ensuite inhumé dans le caveau des évêques de la cathédrale du Puy-en-Velay. D'ici là, le cercueil sera déposé à la cathédrale du Puy à partir de ce samedi 15 novembre, en fin d’après-midi.-----Ce vendredi 14 novembre 2014, le diocèse du Puy lui rend hommage. Son porte-parole, le père Bernard Planche, précise que Mgr Brincard "a tenu, jusqu’au bout de ses forces à encourager dans la foi le diocèse du Puy dont il était le pasteur". Et d'inviter tous les catholiques de Haute-Loire "à continuer à le porter dans leur prière".

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire