logo_zoom

Rocher d'Aiguilhe : les bâches publicitaires ont-elles leur place?

Date : 09/02/2017 | Mise à jour : 17/02/2017 16:20
Partager

A l'occasion des travaux de purge du rocher d'Aguilhe, entamés le 25 janvier, trois bâches de chantier ont été déposées au sommet de l'ancien volcan. Deux d'entre elles touchent l'enceinte de la chapelle Saint-Michel. Cette publicité sur un site touristique suscite quelques interrogations.

Certains se sont peut-être posé la question : ces bâches de chantier ont-elles leur place au pied de la chapelle d'Aguilhe, haut lieu du tourisme local? Certes, les entreprises de travaux font toujours de la publicité sur leur chantier. Mais un tel emplacement n'est-il pas protégé?

Le rocher et l'escalier : des monuments comme les autres

Seule la chapelle à proprement parler est protégée. Le bâtiment a été l'un des premiers en France à obtenir le classement au titre des monuments historiques. C'était en 1840. En revanche, l'enceinte de la chapelle, le rocher et l'escalier disposent du même statut qu'un bâtiment lambda.

Ce que dit la loi

Le code de l'environnement interdit toute publicité sur un monument historique ou sur un site classé. Une seule dérogation existe : la pose de bâches publicitaires sur échaffaudage, avec autorisation des services de l'Etat. Dans ce cas, la publicité doit servir à financer les travaux.

Une demande de classement en cours

Une situation qui ennuie Michel Roussel, maire d'Aiguilhe. "Comme le mur d'enceinte et l'escalier ne bénéficient d'aucune protection, l'Etat a refusé son aide pour les rénovations prévues à l'automne prochain." En ce qui concerne le rocher, la mairie a demandé son classement au titre des sites et paysages, mais le dossier est toujours en cours.

Du provisoire

Or l'une des bâches publicitaires se trouve sur le rocher, et les deux autres sur l'enceinte de la chapelle. En principe, elles y ont leur place, comme sur n'importe quelle maison d'Aiguilhe. Pour Michel Roussel, "cela ne pose pas de problème dans la mesure où ce sont des éléments provisoires".

Clément L'hôte



Vous aimerez aussi

Commentez

img_journalisteM le 15 février 2017 - 20h55
décidement! petit maires ou grand politique national,,, bache publicitaire sur le rocher ou la chapelle aiguille,,, mais c'est le simple bon sens qu'il faut avoir perdu!! bientôt une grande roue.... a notre futur Puy du Fou!! ST. Vidal!! sont ils devenus Fou ????

Signaler un abus