Antenne 4G/Mazeyrat : Laurent Duplomb affligé par la décision du Conseil d'Etat

Par N.De ven 19/08/2022 - 09:10 , Mise à jour le 19/08/2022 à 09:10

Le sénateur de la Haute-Loire, Laurent Duplomb, a partagé un communiqué de presse concernant le bras de fer judiciaire qui oppose 4 opérateurs téléphoniques (et le gouvernement à leur côté) contre les éleveurs du Gaec du Coupet. Selon ses propres termes, c'est "une décision incompréhensible du Conseil d’Etat !"

"Après avoir exigé d’être plus contraignant sur les zones Natura 2000, ce même Conseil d’Etat rejette aujourd’hui la décision du tribunal administratif de Clermont-Ferrand ordonnant la désactivation provisoire de l’antenne-relais de Mazeyrat d’Allier soupçonnée de nuire à la santé du troupeau du GAEC du Coupet !, explique le sénateur. Cette décision du Conseil d’Etat est tout simplement incompréhensible !"

"Le Conseil d’Etat a motivé sa décision qui tombe à moins d‘une semaine seulement de l’obligation légale d’arrêter l’antenne, « en retenant que la mesure demandée ne se heurtait à aucune contestation sérieuse » !"

"Le constat accablant d’une mortalité hors norme de plusieurs dizaines de vaches, veaux et génisses"

"Pour l’antenne-relais, le Conseil d’Etat a besoin de plus de preuves que tout l’arsenal d’expertises réalisées jusqu’ici, et le constat accablant d’une mortalité hors norme de plusieurs dizaines de vaches, veaux et génisses, alors que pour donner des injonctions sur Natura 2000, le Conseil d’Etat n’a eu nul besoin d’étude d’impact !"

"Je me pose véritablement la question : comment continuer d’accorder la légitimité à une telle instance qui ne cesse de se contredire ?" Laurent Duplomb

"Le Conseil d’Etat est totalement incompréhensible en faisant preuve d’incohérences"

"J’ai dénoncé cette décision dogmatique du Conseil d’Etat concernant les sites Natura 2000, au cours d’une de mes interventions lors de la séance de Questions au Gouvernement du 2 décembre 2021. J’avais rappelé que les agriculteurs avaient accepté Natura 2000 il y a 20 ans, car cela partait d’un bon principe : si les pratiques agricoles n’avaient pas d’impact sur l’environnement, elles étaient maintenues".

"Dans l’imbroglio judiciaire sur l’antenne-relais téléphonique de Mazeyrat d’Allier, le Conseil d’Etat est totalement incompréhensible en faisant preuve d’incohérences à travers ses propres décisions ! Je me pose véritablement la question : comment continuer d’accorder la légitimité à une telle instance qui ne cesse de se contredire ?"

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

5 commentaires

he

ven 19/08/2022 - 19:05

Des propos scandaleux de la part d’un sénateur mais qui n’étonneront plus personne !

Ni les sénateurs ni même les juges ne remplacent les scientifiques qui ne font aucun lien entre la mort du cheptel et la présence de l’antenne !

Assez d’obscurantisme !

Assez de poujadisme !

ph

ven 19/08/2022 - 16:43

On le sait le Conseil d'Etat est au service ,non des personnes mais ;comme son nom l'indique de l'Etat! Il n'est d'ailleurs composé de membres choisi par le gouvernement .

du

ven 19/08/2022 - 12:11

Laurent Duplomb n'est pas affligé, il est systématiquement affligeant. Le Conseil d'Etat est parfaitement cohérent dans les décisions qu'il a prise, que ce soit pour les zones Natura 2000 ou pour cette antenne à Mazeyrat. Les déclarations populistes de la Droite altiligérienne ne craignent pas le ridicule. Rien ne démontre et n'a jamais démontré, malgré de très nombreuses études scientifiques, que les ondes de radiofréquence émises par la téléphonie aient une quelconque influence sur la santé humaine ou animale. Qu'un sénateur puisse jeter l'opprobre sur une décision de justice est grave et inquiétant, surtout lorsqu'elle incite à détruire un équipement d'intérêt public.

el

ven 19/08/2022 - 11:43

plutôt que de prendre le conseil d'état en frontal, il faudrait que ce sénateur si fort, fasse diligenter une enquête très sérieuse et crédible pour argumenter de façon cohérente et faire supprimer cette antenne. Ce ne sont pas des mots qui résoudront le problème, mais bien des actes et des faits. Au travail Mr Duplomb, mais calmement, sereinement et intelligemment

 

me

ven 19/08/2022 - 11:34

toujours dans l'excès ce sénateur est il fondé à juger de la légimité d'une instance les mots ont un sens attrention cela peut être à double tranchant (effet boomerang)