Alliance Vita lève le tabou sur la fin de vie

mar 28/10/2014 - 16:56 , Mise à jour le 27/11/2020 à 05:53

L'association Alliance Vita, créée en 1993 par Christine Boutin et militante de la cause pro-vie (contre l'avortement) et plus récemment contre le mariage pour tous, organise son exposition de photos qui fait office de conclusion à l'enquête "Parlons la mort " que les bénévoles ont réalisé en mai 2014. Au Puy-en-Velay, une vingtaine de clichés seulement seront exposés.

Un grand besoin d'écoute
Pour cette enquête, les bénévoles se sont rendus partout en France mais aussi en Haute-Loire (Costaros, Solignac-sur-Loire, Yssingeaux, Monsitrol-sur-Loire et Le Puy-en-Velay) pour reccueillir des témoignages concernant l'accompagnement de la fin de vie. Virginie Malatre, déléguée départementale Alliance Vita pour la Haute-Loire, a justifié ce choix : " Nous avons un grand rôle d'écoute avec "SOS fin de vie", nous apportons de l'aide à des personnes en difficulté. Ça peut être positif de parler de la mort, ça peut apporter quelque chose pour la vie donc on a demandé aux personnes si elles avez retenu quelque chose de cette expérience ".

----L'accompagnement de fin de vie remet inévitablement le débat du suicide assisté sur la table. L'Association Le droit de mourir dans la dignité a dernièrement réalisé un sondage qui montre que 96% des Français souhaitent une loi encadrant cette pratique (contre 89% en 2012). Parmi les catholiques, que l'on peut imaginer défavorables à cette idée, 59% des pratiquants sont en faveur d'une légalisation de l'euthanasie selon l'Ifop (institut français d'opinion publique)-----Des messages forts à transmettre
Comme l'expliquent les bénévoles, chaque entretien a duré une petite heure pour permettre aux volontaires de se confier. Plus de 1000 d'entre eux ont accepté de se faire photographier avec le message qu'ils voulaient faire passer. Parmi ces messages, on peut lire : " La mort de mon père m'a permis de découvrir la force de la vulnérabilité jusqu'au bout de la vie ", " Oser parler de la mort de mon père m'a libérée " ou encore " Un jour, j'ai occupé à l'hôpital le lit d'un mort. Il m'a donné envie de vivre ".

Peu de gens veulent en parler
On peut se demander si les témoignages ont été triés sur le volet pour ne garder que ceux qui vont dans le sens d'Alliance Vita. En tout cas, l'association a le mérite d'avoir recueilli des témoignages. Nous avons essayé de demander leur avis sur la fin de vie à plusieurs passants dans les rues du Puy-en-Velay. Mais personne, absolument personne n'a voulu en parler.

En Haute-Loire, une quinzaine de personnes ont été photographiées mais par souci d'anonymat, leurs photos ne seront pas exposées au Puy. L'ensemble des clichés est visible sur le site internet : http://www.parlonslamort.fr
L'exposition est visible du 1er au 5 novembre 2014 à la Commanderie Saint-Jean du Puy-en-Velay de 14h30 à 17h.

E.J.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire