Aide aux boulangers : La Région torpille les écolo/socialistes

Par Nicolas Defay mer 25/01/2023 - 17:00 , Mise à jour le 25/01/2023 à 17:00

Suite à notre article sur le fond d'urgence octroyé par le Conseil régional aux boulangeries des 12 départements, la Région demande un droit de réponse pour contrer "les mensonges des élus écologistes et socialistes". Entre arguments acérés et critiques acides, la hache de guerre est plantée dans le champs de blé. 

"La Région a lancé un vaste plan d’urgence de 6 millions d’euros pour accompagner les artisans boulangers à traverser une crise énergétique sans précédent. Des aides qui seront accessibles à tous les boulangers de notre région, hors Métropole et dans les Métropoles. Dire le contraire est un mensonge", martèle la Région à travers un communiqué de presse en droit de réponse à l'article ci-dessous ▼

Aides de la Région : "On refuse la distinction entre boulangers des villes et des champs"

"La Région a sollicité les Métropoles pour aider à ses côtés les professionnels confrontés à des hausses exponentielles de leurs notes d’électricité. Elles ont jusqu’ici refusé d’apporter une aide aux artisans boulangers dans la difficulté". La Région Auvergne-Rhône-Alpes

"Au lieu de rester dans des postures caricaturales, les élus écologistes et socialistes devraient plutôt demander aux présidents de ces Métropoles qui critiquent mais ne font rien, de s’engager aux côtés de la Région pour aider ces professionnels". Le Conseil régional AuRa

"La participation des Métropoles permettrait de la doubler et de soulager nos boulangers"

"Des communautés de communes, de taille bien plus modeste, ont d’ores et déjà accepté d’abonder au sein du fonds d’urgence régional pour les artisans-boulangers, permettant ainsi d’augmenter l’aide régionale de 3 000 €", continue la grande région.

Et d'ajouter : "La participation des Métropoles permettrait de la doubler et de soulager nos boulangers, confrontés à une situation particulièrement compliquée".

"Avec les élus socialistes et écologistes, nous avons l’habitude malheureusement des postures caricaturales. Sur ce sujet, nous devrions tous pouvoir nous rassembler pour aider nos boulangeries mais ils préfèrent critiquer ceux qui agissent". Caroline Di Vincenzo, Conseillère régionale

"Que font les Métropoles pour sauver nos boulangers ? Rien"

"La Région elle, agit et propose un fonds d’urgence de 6 millions d’euros, déclare Caroline Di Vincenzo, conseillère régionale. Auvergne-Rhône-Alpes a même été la première Région de France à se mobiliser à ce niveau pour accompagner les boulangeries des territoires urbains mais aussi de nos petites communes rurales".

"Nous, nous l’assumons, les territoires ruraux comme la Haute-Loire, passent d’abord"."

Caroline Di Vincenzo fusille encore : "Les élus socialistes et écologistes restent muets quand il s‘agit de s’occuper de la ruralité. Eux, qui sont si prompts à défendre les territoires métropolitains les plus riches ne se mobilisent jamais pour soutenir nos petites communes et nos villages".

Elle termine en mordant à pleines dents : "Nous nous souvenons de leur gestion des anciennes Régions : la Haute-Loire, et le ruralité dans son ensemble, étaient oubliées. Nous, nous l’assumons, les territoires ruraux comme la Haute-Loire, passent d’abord".

Caroline Di Vincenzo, Conseillère régionale Auvergne-Rhône-Alpes.
Caroline Di Vincenzo, Conseillère régionale Auvergne-Rhône-Alpes. Photo par Nicolas Defay

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

7 commentaires

ru

jeu 26/01/2023 - 18:04

Le climat et sa crise, le manque d'eau ne sont ni de droite ni de gauche. Chacun doit prendre sa part et c'est entre autres réduire autant que possible certaines cultures comme le maïs, trouver (et elles existent) des solutions moins impactantes que la nouvelle voie pour la RN 88

bc

jeu 26/01/2023 - 15:21

« Boulangers des villes et boulangers des champs »        «pains de gauche et           pains de droite » 

Quelle tristesse pour notre pays de voir les pouvoirs publics subventionner le pain du peuple pour manger à sa faim et des élus qui se disputent la paternité de la pauvreté !!!! 

Mais où sont les responsables qui ont gouvernés ce pays depuis ces 2 où 3 décennies :

- plus de pains

- plus de soins 

- plus d’école 

- plus de justice 

- plus d’énergies 

- plus de Poste 

- plus de services publics 

- des process,  

- du numérique 

- des utilisateurs insatisfaits 

- un peuple usé par les démarches 

- des dirigeants coupés des réalités de terrain 

- et une méritocratie repliée sur elle même qui se protège et amuse le peuple avec un os 🍖 à ronger :

- la dernière trouvaille Retraite a 64 ans

(quand plus de 50 % des seniors sont mis au bord du chemin des 60 ans et des juniors qui ne trouvent plus leurs places et du sens dans ce monde affligeant du travail) 

Mesdames et Messieurs les élus (es) vous avez d’autres chats à fouetter que de vous chamailler à savoir qui va donner la dernière bouchée de pain au peuple affamé 

Mais n’oublions pas qu’aujourd’hui                          « la lutte des places »              a remplacé                               « la lutte des classes »d’hier !!!

 

 

 

 

yv

jeu 26/01/2023 - 14:42

Je croyais que les réponses à d'autres commentaires ne devaient pas être validées. Il semble qu'une nouvelle fois, un certain lecteur de zoom outrepasse ce qui est permis. Serait-il possible d'accepter des actions que celles-ci soient le fait de gauche ou droite pourvu quelles apportent un mieux à la collectivité? cette critique permanente est lassante

m.

jeu 26/01/2023 - 11:59

On a bien compris en lisant les commentaires de ga et de th qu'ils étaient dans la manche des élus de droite et de LW, depuis qu'ils rabâchent la même chose? ça devient lassant.

se

jeu 26/01/2023 - 11:58

L : Sans être un fervent de LW, les écolos socialistes de beaux parleurs avec une efficacité quasi nulles. On a bien vu les socialistes à la manoeuvre au plus haut niveau ils n'ont pas fait mieux sinon moins que les autres. Alors ça suffit on a assez été oublié du temps de l'ancien président région auvergne Souchon

th

mer 25/01/2023 - 22:21

tout à fait l'ancienne région Auvergne ( Souchon et sa complice Arlette) avait abandonné ses habitants ruraux en privilégiant les investissements dans des locaux administratifs au dépens de projets structurants comme les routes alors que les RN 88 et 102 en Haute-Loire avaient besoin d'un vrai soutien heureusement que grâce à l'arrivée du grand argentier à la région AURA la Haute Loire a bien rattrapé son retard et ce n'est pas fini!

ga

mer 25/01/2023 - 17:24

Non seulement satisfaits d'oublier les zones rurales les divers élus de gauche mais encore ils s'évertuent à protester contre les divers projets routiers qui seraient judicieusement utiles pour désenclaver les mêmes zones rurales et développer nos industries qui créent de l'emploi au profit des grandes zones métropolitaines qu'ils cajolent de leurs bienfaits où ils recueillent davantage de suffrages tout l'intérét des élus de gauche universelle étant de toute évidençe exclusivement basé sur le nombre d'électeurs à attirer dans leur patrimoine.