Aide au peuple ukrainien : Vote unanime au conseil municipal du Puy

Par Nicolas Defay ven 04/03/2022 - 20:00 , Mise à jour le 04/03/2022 à 20:00

Ce vendredi 4 mars, le conseil municipal ponot a commencé sous les couleurs jaunes et bleues. Michel Chapuis, maire de la commune, a proposé un soutien financier à une association humanitaire œuvrant sur la zone des conflits et des propositions d'accueil pour les réfugiés.

Aucune main ne s'est levée pour s'opposer à la proposition du maire de la cité ponote. Bouleversant l'ordre du jour du conseil municipal en date du 4 mars 2022, Michel Chapuis a dévoilé trois actions phares pour aider le peuple ukrainien dans le conflit actuel.

"Le premier volet est de répondre à la démarche de l'Association des Maires de France, en lien avec la Protection Civile, à savoir de collecter des produits de première nécessité. Il peut s'agir par exemple de médicaments, de rallonges électriques, de vivres…"

Il complète : "Un point de collecte sera donc implanté pour un temps indéfini dans la cour du Centre technique municipal, rue Louis Jonget, du lundi au vendredi de 8 à 11h30." Les produits collectés seront ensuite pris en charge par la Protection Civile. 

Photo par Nicolas Defay

Une auberge de jeunesse au Puy prête à accueillir les réfugiés

Le second point traite d'un lieu d'accueil d'urgence pour les réfugiés ayant fuit la guerre en direction de l'Ouest, de la France et du département altiligérien. "Une offre d'hébergement de 20 places est déjà mise en place, révèle Michel Chapuis. Le lieu est à l'auberge de jeunesse du Centre Pierre Cardinal".

Un recensement des autres offres disponibles, publiques et privées sera aussi mené et transmis aux services de l'Etat. "Pour l'instant, nous proposons ces 20 places, ajoute le maire. Mais cela pourrait évoluer en fonction du visage que la guerre pourrait prendre au fil du temps".

Info :

Une page Facebook a été créée pour avoir un maximum d'infos sur les collectes organisées dans le Puy et au-delà : Solidarité Ukraine Le Puy.

10 000 euros de la ville du Puy pour la Croix Rouge Internationale

Le dernier point prend la forme d'une aide financière. "Nous souhaitons qu'un soutien de 10 000 euros soit apporté par la commune du Puy-en-Velay à une organisation humanitaire présente sur les terres du conflit pour aider le peuple assailli", livre le maire. L'organisation est la Croix Rouge Internationale.

Celline Gacon a fait remarquer que cette somme aurait pu être bien plus importante au regard de la détresse qui accable ce peuple, victime des actions de Vladimir Poutine.

"Les gens pourront donner tous les médicaments qu'ils veulent"

Laurent Johanny a insisté sur l'importance de la collectivité à aiguillier correctement les citoyens pour savoir quoi donner précisément. Le docteur Catherine Granier-Chevassus a indiqué, quant à elle, que le don de médicaments peut s'avérer compliqué.

"Les gens pourront donner tous les médicaments qu'ils veulent, souligne le maire. Mais ce sera à la Protection Civile de faire le tri, de savoir ce qui est à conserver et à envoyer sur le front et les médicaments à détruire".

Devant la mairie du Puy-en-Velay. Photo par Nicolas Defay

Accueillir des réfugiés chez vous

Pour cela, il vous faut en informer la mairie du Puy afin que les services puissent vous ajouter à la liste des personnes hôtes.

"Vous pouvez proposer d'accueillir ces personnes dans votre logement"

Avant que ne commence le conseil municipal, un rassemblement a été programmé devant la mairie du Puy à 17h30. Face au public réuni sur la place du Martouret, le maire a annoncé les aides que la Ville allait assurer. "Nous avons, dans un premier temps, illuminé notre mairie aux couleurs de l'Ukraine, lance Michel Chapuis. Cela passe par un rassemblement silencieux en soutien à la population ukrainienne."

Il a continué en ces mots : "La Protection Civile a listé les besoins essentiels en matériel logistique tels que les lits de camps, les sacs de couchages, les couvertures ou le matériel électrique. Produits d'hygiène et de secours sont aussi très recherchés comme des gants, des masques, des blouses, des pansements et du matériel médical".

"La Ville est prête pour l'accueil des réfugiés, ajoute encore Michel Chapuis. Mais si vous, vous en avez la possibilité, vous pouvez proposer d'accueillir ces personnes dans votre logement. Une fois identifiés par la préfecture comme potentiel foyer, vous serez contactés dès que cela sera nécessaire".

Pour contacter Olga Deinekhouska

Cette dame s'appelle Olga Deinekhouska. Elle a été professeure de français en Ukraine. Elle se propose d'apporter son aide comme interprète quand les premiers réfugiés arriveront. Pour obtenir son numéro, contactez Zoomdici via le mail : redaction43@zoomdici.fr

"Poutine veut effacer l'Ukraine de la carte du monde"

Après un temps de silence lourd et pesant, une dame s'est approchée pour dire quelques mots, des paroles étranglées par les sanglots. "Je suis ukrainienne et cela fait 5 ans que je suis en France. Mais ma famille est restée là-bas, à Kharkiv, où se trouve mon fils et son enfant."

Entre deux respirations, elle souffle encore : "Poutine veut effacer l'Ukraine de la carte du monde. Et je suis effondrée. Je ne sais plus quoi faire. Je suis effondrée".

Olga Deinekhouska. Photo par Nicolas Defay

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire