Agriculture : pour les députés altiligériens, "le compte n’y est toujours pas"

, Mise à jour le 30/05/2024 à 10:00

Ils ont laissé exploser leur colère. Les agriculteurs ont bloqué les autoroutes, manifesté dans les rues et déversé du fumier un peu partout en France en début d'année. Quelques mois plus tard, les promesses du gouvernement se concrétisent. Un projet de loi adopté hier à l’Assemblée prévoit notamment de nouvelles mesures sur la formation pour tenter de créer des vocations dans un secteur en crise. Les députés de Haute-Loire, Jean-Pierre Vigier et Isabelle Valentin estiment « que le compte n’y est toujours pas ».

À l’occasion du vote solennel sur le projet de loi d’orientation pour la souveraineté en matière agricole et le renouvellement des générations en agriculture, le député Républicains altiligérien, Jean-Pierre Vigier a décidé de s’abstenir. Il juge le texte "décevant et insuffisant pour libérer l’activité de nos agriculteurs".

"Le Gouvernement n’a fait que proposer une loi essentiellement technique et déclarative sur l’installation et la formation qui n’apporte aucune perspective s’agissant du revenu, de la fiscalité, de la simplification, de la concurrence déloyale ou encore de la compétitivité des exploitations", déplore Jean-Pierre Vigier.

Isabelle Valentin s’abstient également. "Même si texte est vide et ne répond pas aux principales demandes de la profession, les quelques avancées proposées par le Groupe LR notamment sur la production française et sur les groupements fonciers agricoles d’investissement (GFAI) doivent rester dans ce texte", a-t-elle jugé.

Certaines revendications entendues

Le député Vigier relève tout de même que le ministre de l’Agriculture et la Majorité ont entendu certaines revendications de la profession, notamment sur la lutte contre la décapitalisation de l’élevage ou sur la création d’une base pour le droit à l’erreur des agriculteurs.

Plus globalement, le député explique qu'il restera vigilant et mobilisé sur les prochains textes annoncés par le Gouvernement : projets de lois de finances et de financement de la Sécurité sociale, projet de loi sur les produits phytosanitaires, projet de loi EGALIM 4, etc.

Vous aimerez aussi