Agglo du Puy : au fil des dossiers

lun 24/10/2016 - 19:00 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:43

Le jeudi 13 octobre 2016 a eu lieu un conseil communautaire au Puy-en-Velay. De nombreuses décisions ont été prises et nous allons en évoquer un certain nombre dans cet article qui propose un panorama des décisions prises, au fil des dossiers.
La rédaction de Zoomdici a également proposé différents papiers sur des sujets méritant un approfondissement, notamment sur l'apport de 300 000 € de l'agglo à Altriom pour équilibrer le budget ou encore sur le nombre de sièges, qui va passer de 48 à 95
D'autres suivront, notamment sur les aménagements touristiques Plaine de Rome, mais aussi sur l'avenir de Quincieu ou encore sur l'investissement de cinq millions d'euros validé par l'agglo du Puy afin d'accompagner l'entreprise dans sa perspective de créer une centaine d'emplois.

385 000 € pour Bains, 100 000 € au Puy, 58 000 € pour St-Privat-d'Allier, 44 600 € pour le Brignon, 12 000 € à Vergezac, : l'agglo aide ses communes financièrement
A Vergezac, la commune envisage l'aménagement de deux aires de petits jeux, l'une à "Concouret", l'autre dans le bourg. Le coût est évalué à 111 460 € HT. Au titre des équipements sportifs et des "aires de petits jeux", la commune va bénéficier d'un fonds de concours de 30 % sur un montant de dépenses plafonné à 40 000 €, soit 12 000 € maximum. L'aménagement des parkings et des voies n'entre pas en compte. 
La Ville du Puy-en-Velay sera épaulée par l'agglo à hauteur de 100 000 € (aide maximale autorisée) pour la construction de la Maison de santé pluri-professionnelle au cœur du site du Pensio. Rappelons que le coût total est de 2,4 millions d'euros. Ce projet permettra d’attirer de nouveaux médecins sur le territoire communautaire. 
La commune de Saint Privat d’Allier, connue pour les gorges de l’Allier, et son patrimoine architectural empreint d’histoire, avec le centre ancien, l’église et le château qui surplombe le bourg, porte un projet de mise en valeur de ce patrimoine. Divers aménagements sont destinés à renforcer son attrait touristique. Une aide de 58 000 € devrait être allouée à ce projet. 
Très attaché à maintenir le dernier commerce multi-services et à revitaliser son centre-bourg, Le Brignon souhaite réaliser un espace multiple rural regroupant un café restaurant, un dépôt de pain, une épicerie, ainsi qu’un lieu de découverte et d’exposition sur le patrimoine local. L’agglomération participera financièrement à hauteur de 44 600 € pour mettre sur pied ce projet.
Enfin la Communauté d’agglomération participera à la construction du gymnase de Bains, rattaché au CFA, à hauteur de 385 000 €. Rappelons que l'agglo a confirmé sa décision de prendre en maîtrise d'ouvrage directe la restructuration et l'extension des CFA ed Bains. Le projet prévoit la construction d'un gymnase, repris par la commune qui assure la charge des investissements réalisés et à venir, l'entretien et la gestion.

Un appli tourisme mutualisée avec le Département
Le partenariat entre la Maison départementale du Tourisme de la Haute-Loire qui portait le projet de création d’une application « Internet-séjour » et la Communauté d’agglomération du Puy-en-Velay, qui était à l’origine de la création d’une application mobile « Tourisme tactile » est paru évident pour les deux entités. 
L’application mobile qui s’adresse avant tout aux touristes, proposera des contenus sélectionnés pour promouvoir des activités, des visites, des restaurants et animations, et assurera la promotion des parcours patrimoniaux culturels et naturels. Ce sera un nouvel outil ergonomique et facile d’accès pour tous les publics qui souhaitent optimiser leur séjour. Cette fusion des deux projets à vocation touristique, permet à la fois de mutualiser les coûts (le budget est évalué à 30 000 €) et surtout de gagner en visibilité pour les utilisateurs, qui n’auront qu’une seule application globale à télécharger sur leur mobile pour accéder aux différents services proposés. L'objectif est que l'application soit opérationnelle au début de la saison estivale 2017.

Des implantations d'entreprises à Solignac et Brives
L'entreprise MIC (Montage Industriel Cayrois) a sollicité l'agglo pour une parcelle d'environ 4 200 m² sur la zone d'activité des Fangeas, commune de Solignac-sur-Loire. L'idée est d'y implanter un bâtiment d'environ 1 000 m² afin de développer l'activité, spécialisée dans la chaudronnerie/serrurerie acier, inox et alu. Son local actuel, situé aux Baraques, n'est plus adapté à son activité. En se référant à une base de 14,50 € le m², les élus de l'agglo du Puy ont voté la cession d'une parcelle de 4 200 m² pour un montant total de 60 900 € HT.
L'entreprise de plâtrerie/peinture Ceton, actuellement basée sur la zone de Corsac à Brives-Charensac, souhaite proposer un parking pour sa clientèle. Elle a donc demandé à la collectivité de lui céder une parcelle de 1 036 m², ce dont elle a débattu au nom de sa compétence de développement économique, alors qu'elle doit encore acquérir la parcelle appartenant à la commune de Brives-Charensac.
Les élus ont donc voté l'acquisition de la parcelle de 1 036 m² pour 6 000 € (conformément à l'estimation de France Domaine) pour ensuite la céder à l'entreprise, pour un montant total de 6 000 € HT.

Un bâtiment de 1 000 m² pour le skate, le box, le street art ou encore le hip hop
L'association des Cultures Urbaines et des Sports Alternatifs du Velay (ACUSAV) s'est distinguée cette année en organisant les 16 et 17 avril dernier à la Halle des Orgues la première de Street en Velay, un véritable succès. Elle avait bénéficié de 8 000 € déjà en 2016 pour organiser cette manifestation. Forte d'une affluence considérable, l’association des Cultures Urbaines et des Sports Alternatifs a le vent en poupe. Elle veut passer un nouveu cap en créant un espace populaire dédié à ces différentes pratiques urbaines que sont le skate, le box, mais également le street art et le hip hop.
L'agglo souhaite favoriser l’implantation de cette association sur son territoire. Un bâtiment d’une superficie de 1 000 m², situé zone des Baraques sur la commune de Cussac-sur-Loire, derrière l’ancien magasin But a été retenu. Pour encourager l’association, l'agglo propose la prise en charge partielle du bail locatif de trois ans : sur les 13 000 € annuels, l'asso ne payera rien la première année, puis 3 000 € la seconde et 5 000 € la dernière. En outre, l'ACUSAV prendra à sa charge l’entretien du bâtiment, les assurances et la gestion des fluides (chauffage), afin de responsabiliser les utilisateurs.

Une subvention pour La Vierge à l'enfant entourée de deux saints
Le musée Crozatier ne peut pas se reposer sur ses lauriers et se doit d'enrichir ses collections en les renouvelant régulièrement. C'est ans ce cadre que le musée ponot a acquis en 2016 par préemption, lors d'une vente publique à l'hôtel Drouot, à Paris, une huile sur toile de Guy François (1580-1650), Vierge à l'enfant entourée de deux saints, datés de 1615, pour un montant de 8 177 € TTC. L’importance de l’œuvre, qui n’est pas en très bon état (quelques manques de matière notamment) et qui devra bénéficier d’une soigneuse restauration, réside dans le fait qu’il s’agit du premier tableau connu de l’artiste après son retour en France en 1613 ou 1614. On lit en effet au verso « pinxit l’an 1615 ».
Cette Vierge à l’enfant, malgré sa modestie, est donc clé dans la production de Guy François. Elle trouve sa place naturelle au Musée du Puy-en-Velay, déjà riche de plusieurs œuvres de l’artiste originaire de la ville et qui avait il y a un peu plus d’un an préempté un panneau de l’artiste. "Au regard de l'importance patrimoniale de cette oeuvre", les élus ont voté l'attribution d'une subvention au titre du FRAM (fonds Etat/Région) entre 30 et 40 % du montant d'acquisition HT.

Deux nouvelles bornes de recharge pour véhicules électriques
Le Pôle intermodal s’apprête à accueillir deux bornes de recharge pour véhicules électriques. Après l’installation d’une première borne de recharge photovoltaïque pour véhicules électriques place Michelet, qui était une grande première nationale, la Communauté d’agglomération du Puy poursuit le déploiement de ces équipements sur son territoire. C’est le Pôle intermodal qui accueillera deux ombrières photovoltaïques prochainement. Elles seront installées sur le parking situé face à la Boutique Tudip.

Le Centre d’interprétation du patrimoine de l'Hôtel-Dieu gratuit dès 2017

Véritable musée interactif au service du Patrimoine, le Centre d’interprétation du patrimoine inauguré à l’Hôtel Dieu en 2011, sera gratuit dès 2017 à tous les visiteurs. Avec 3 690 visiteurs en 2015, le CIAP met en valeur les ressources architecturales et patrimoniales du territoire, à travers des outils de médiation et de sensibilisation adaptés à l’accueil de tous les publics. La gratuité d’accès à ce site permettra d’en faire un espace patrimoine à part entière, à l’échelle du nouveau territoire de l’agglomération. 

Déchèterie du Puy : la SARL devient une SCIC pour "plus de tri et plus de valorisation des déchets
Depuis 2012, avec la création de la déchèterie du Puy associée à la création de la première recyclerie auvergnate, la SARL Emmaüs Environnement intervient dans la gestion du site en assurant le gardiennage en sous traitance de la société SRVV de la déchèterie. Ainsi, des objets destinés à être jetés sont réorientés vers la filière du réemploi. La SARL (société à responsabilité limitée) va devenir une SCIC (société coopérative d'intérêt collectif), pour "plus de tri et plus de valorisation des déchets", espèrent les élus, qui entendent que la SCIC soit "un coup d'accélérateur".
Pour la collectivité, ce sera l'occasion d'intervenir dans le dispositif pour améliorer la valorisation ou faire émerger d'autres opportunités, en sortant du système très figé d'une prestation classique dans le cadre demarchés publics. Au-delà de la gestion des déchèteries, cette structure pourra par exemple développer le prêt d'assiettes et de couverts comme c'est déjà le cas pour les gobelets, mais aussi faire des expérimentations sur le recyclage de matériaux. "Nos résultats sont très très bons", a conclu Michel Joubert, le Président de l'agglo du Puy, "mais ce n'est pas une raison pour ne pas continuer avec ce très bon projet".

Maxime Pitavy 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire