'''On administre bien quand on connaît bien'''

lun 26/10/2015 - 19:47 , Mise à jour le 26/10/2015 à 19:47

C'est le premier poste de préfet pour Eric Maire. Avec vingt ans d'ancienneté dans diverses préfectures françaises, le poste et les responsabilités qui vont avec ne lui font pas peur, dit-il. Passionné de photo, de lecture ou encore de simples promenades, le Lorrain de 61 ans se dit heureux d'être arrivé en Haute-Loire.

Des écoles aux préfectures
Eric Maire était instituteur à la fin de ses études. Il exerçait en Polynésie française. Puis il a changé de métier pour des postes administratifs, toujours entre la métropole et la Polynésie. Ce Nancéien d'origine finit par s'établir en métropole à partir de 1993. Sous-préfet, secrétaire général de préfecture... Corse, Isère, Seine-Maritime... Le périple d'Eric Maire le mène donc aujourd'hui en Haute-Loire. Cela fait trois semaines qu'il a été informé de la décision prise en conseil des ministres. " Depuis, j'ai beaucoup échangé avec Denis Labbé par téléphone, il m'a informé et signalé quelques dossiers ", explique sobrement le nouveau préfet.


Toujours penser à la sécurité
Il a déjà en tête quelques sujets clés comme la sécurité de manière générale et notamment les problèmes de radicalisation : " Le risque est toujours présent, il faut aussi s'y préparer pour pouvoir y répondre en cas de besoin ". Au-delà, il y a également la sécurité routière et les mauvais chiffres de la Haute-Loire dont il a parfaitement conscience. Eric Maire explique la politique qu'il souhaite mener puisque " nous avons un problème et nous devons essayer de l'enrayer " :


Le lait et le loup
L'agriculture est un sujet aussi important que houleux en Haute-Loire entre crise et présence du loup. " Je sais qu'il y a des soucis notamment sur le prix du lait ", explique le nouveau résident de la préfecture. Pour ce qui est du loup : " On m'a averti du loup qui venait de Lozère, sourit-il, je suis une personne de terrain donc je vais voir et je vais écouter. "

Eric Maire prend ses marques peu à peu. Il se rendra très prochainement dans les deux sous-préfectures d'Yssingeaux et de Brioude. Il a d'ores et déjà rencontré les quatre parlementaires du département.

E.J. 

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire