Ach !...Le festival Plizir Potager est reporté à une date indéfinie

Par Nicolas Defay mar 14/12/2021 - 16:25 , Mise à jour le 15/12/2021 à 04:00

L'évènement qui devait se dérouler à Chadrac ce samedi 18 décembre où de prestigieux musiciens devaient donner voix et notes au profit des migrants et de l'association du Resf est annulé.

Les nouvelles directives gouvernementales sont lentement en train de mettre un terme aux rendez-vous sociaux, culturels et sportifs du département. Cette fois, c'est au tour du très attendu Plizir Potager, instigué par le collectif Free d'Hôm, de jeter l'éponge tant est difficile de mettre en œuvre les exigences préfectorales contre la propagation de la maladie.

Si le festival est donc reporté à une date pas encore définie, le collectif Free d'Hôm et le Resf 43 donnent rendez-vous à qui veut ce samedi 18 décembre à 11 heures devant la mairie du Puy-en-Velay pour plaider, malgré tout, la cause des migrants

Une soupe de musique, de talents et de valeurs humaines

Plus de sept groupes de musique, presque tous orchestrés par des professionnels et intermittents du spectacle, étaient annoncés à la Couveuse de Chadrac ce samedi 18 décembre. L'après-midi, des activités avaient été organisées pour les petits et les grands. Le prix d'entrée était un kilo de légume, utilisé pour confectionner ensuite une soupe géante où toutes et tous étaient conviés. 

Céline Breysse, invitée par les plus grands médias de France, témoin d'une histoire où s'entrecroisent la désillusion, la quête des origines mais surtout le courage, était également là pour présenter en avant-première son livre "Good morning, Nilanthi", publié aux Éditions Reflets, sortie prévue en 2022. L'auteure apprend brutalement l’existence d’un trafic d’enfants qui a meurtri le Sri Lanka durant les années 1980. Elle-même est née précisément sur cette île à la fin de l’année 1982. C'est un récit incroyable qu'elle met alors en lumière, un périple humain, une immersion dans les tréfonds des terres d'Asie et de ce trafic improbable pourtant bien réel.

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire