Tous

Beauzac

70 exploitants bloquent toujours la laiterie de Beauzac

lun 07/03/2016 - 13:29 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:39

Ce dimanche 6 mars à 22h, environ 70 exploitants agricoles arrivent sur le site de la laiterie du groupe Savencia à Beauzac. Membres de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs, ils sont bien déterminés à bloquer les locaux jusqu'à l'obtention d'un accord.
Du lait à un meilleur prix
Les agriculteurs attendent que le groupe Savencia, anciennement Bongrain, signe la Charte laitière de valeurs initiée par la Fédération Nationale des Producteurs Laitiers (FNPL) qui est discutée au niveau national. Si la société signait, cela permettrait de mieux valoriser le prix du lait à 305 euros la tonne.
L'action coup de poing contre ce groupe est la première en France. "On l'a décidée après avoir rencontré la direction il y a deux semaines à Saint-Paulien. Ils nous ont annoncé 280 euros la tonne et que ce n'était pas négociable", explique Yannick Fialip, président de la FDSEA. Pour les exploitants de Haute-Loire, c'était le coup de trop. "Mais il y a d'autres endroits où ça va bouger", précise le président en évoquant le reste de la France.
Une prime de qualité pour le Saint-Agur
Ce jour-là déjà, les agriculteurs avaient bloqué l'assemblée générale. Daniel Chevreul, directeur des approvisionnements laitiers du groupe Savencia, avait répondu à nos questions, notamment concertant le Saint-Agur. Ce dernier pose problème, c'est le fromage le plus cher du marché alors que le lait est rémunéré le même prix. Les exploitants demandent une prime de qualité.
Daniel Chevreul avait répondu à notre micro. Nous lui avons demandé comment il est possible que le prix du Saint-Agur n'ait pas bougé en rayon pendant plus de deux ans, alors que le prix d'achat du lait, lui, est passé de 380 à 280 € la tonne ?

"On restera jusqu'à ce qu'il y ait une évolution. Au moins jusqu'à demain midi" [Ndlr : mercredi], lâche le président de la FDSEA. En attendant, tracteurs et remorques bloquent le site, l'entrée des employés et donc... la production.

Emma Jouve

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire