"70 % des retraités de Haute-Loire sont perdants"

ven 09/03/2018 - 17:58 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:51

On n'a pas l'habitude de les voir défiler dans la rue mais ils se disent "totalement solidaires" du mouvement de grève des retraités du 15 mars prochain.
Les députés Isabelle Valentin et Jean-Pierre Vigier, ainsi que Laurent Wauquiez, ont tenu à lancer "un cri d'alerte" quant au pouvoir d'achat des habitants des territoires ruraux comme la Haute-Loire.

"J'invite le Président Emmanuel Macron à venir voir, en Haute-Loire, ce que c'est qu'un retraité aisé"
C'est d'ailleurs l'un des principaux axes de communication du Président Les Républicains depuis son élection : il souhaite incarner la province face à Paris, le peuple face aux élites, face à un chef d'État qu'il juge "déconnecté de la réalité". Dans ce registre, il invite même le Président la République à "venir voir, en Haute-Loire, ce que c'est qu'un retraité aisé", après qu'Emmanuel Macron ait déclaré, dans Le Point fin août dernier, que "seuls les retraités les plus aisés" seraient touchés par la hausse de la CSG.
----"C'est une politique qui s'adresse aux plus riches, aux premiers de cordée, et les autres passent à la trappe".-----"C'est faux, il a menti", s'insurge l'ancien maire du Puy, en prenant l'exemple d'un retraité ayant une complémentaire à 200 euros et qui va perdre 60 euros à l'année, ou encore un couple ayant un revenu de 1 000 euros qui aurait fait remonter à la permanence des Républicains de Haute-Loire une hausse de la CSG de 450 euros. "Les retraités de Haute-Loire, qui sont très souvent des retraités modestes, payent un très lourd tribut", conclut-il sur ce sujet.

Taxes sur l'essence et le fuel : jusqu'à 560 euros de perte de pouvoir d'achat par an
Un autre point que Les Républicains de Haute-Loire déplorent, c'est l'augmentation "très lourde" des taxes sur l'essence, le fuel, le gasoil et le gaz. Surtout que le ménage typique de Haute-Loire, selon leurs données, se chauffe au fuel et utilise une voiture diesel (70 % des véhicules du département).
"Les bobos parisiens ne sont pas concernés mais ici, on n'a pas le métro et la Haute-Loire sera l'une des premières victimes de la politique d'Emmanuel Macron", met en garde Laurent Wauquiez.
Augmentation des taxes sur l'essence, le fuel, le gasoil et le gaz : une problématique qui impacte particulièrement la Haute-Loire ? À combien sont estimées les pertes de pouvoir d'achat ?


----"D'un côté on supprime l'impôt sur la fortune (ISF), de l'autre côté on augmente la CSG sur les retraités, et au milieu on ne fait aucun geste sur l'impôt sur le revenu pour les classes moyennes", assène Laurent Wauquiez.-----La double peine et une politique jugée "immorale"
Enfin, les députés de Haute-Loire parlent de double peine et soulignent que l'exonération de taxe habitation ne compensera pas la hausse de la CSG car "chez nous, ils sont déjà 50 % à ne pas la payer". Isabelle Valentin s'appuie sur les chiffres de l'OFCE pour pointer du doigt "une situation choquante, avec 42 % des cadeaux fiscaux du gouvernement réservés aux 5 % les plus riches".
Son homologue Jean-Pierre Vigier lui emboîte le pas pour dénoncer une situation "immorale" concernant les pensions d'invalidité : "ils subissent uen hausse de 25 % de CSG, alors qu'ils ont de petits salaires, et en Haute-Loire, la perte est en moyenne de 300 euros par an". Les deux parlementaires s'accordent sur une inquiétude grandissante pour ses familles qui ne peuvent plus payer les factures, les études des enfants et les EHPAD des parents.

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire