Tous

Yssingeaux

51 postes à pourvoir pour les plus de 50 ans dans l'Yssingelais

jeu 22/06/2017 - 17:57 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:46

Ce mardi 20 juin 2017, le forum sur l’embauche d’un senior "Une chance pour les entreprises qui les recrutent, riches de leurs expériences" s'est tenu à Monistrol-sur-Loire.

----

Les chiffres du chômage des seniors en Haute-Loire
4770 demandeurs d'emploi de plus de 50 ans toutes catégories A, B et C
(2170 hommes et 2600 femmes)
3080 demandeurs d'emploi de plus de 50 ans en catégorie A (chômage total)
(1610 hommes et 1470 femmes)

Ceux de l'arrondissement d'Yssingeaux
1724 demandeurs d'emploi de plus de 50 ans en catégories A, B et C (30% des chômeurs toutes tranches confondues)
46% des chômeurs de très longue durée (3 ans et plus) en catégories A B C sont des seniors

-----Le chômage des seniors a augmenté de 1% en Haute-Loire
Ce forum était organisé à l'initiative du service public de l'emploi (SPEP), instance présidée par Christine Hacques, sous-préfète de l'arrondissement d'Yssingeaux, en partenariat avec Pôle emploi, le Medef, Cap Emploi et la DIRRECTE (Direction Régionale des Entreprises Concurrence Consommation Travail et Emploi).
Le préfet de Haute-Loire, Eric Maire, également présent, a rappelé les objectifs de cette rencontre.
Dans son allocution, il a expliqué la situation préoccupante du chômage des seniors en Haute-Loire, qui a augmenté de 1% alors qu'il a diminué pour les autres tranches.
C'est d'autant plus vrai pour l'arrondissement d'Yssingeaux qui a le taux le plus faible du département, grâce à son tissu industriel très développé, et qui a subi une hausse de 1,8 % sur un an.

Le chômage des seniors, une vraie problématique
« Il y a d'un côté des personnes qui ont de vraies compétences, qui démontrent sérieux et ponctualité, et de l'autre côté, des entreprises qui cherchent à embaucher et qui ne trouvent pas. C'est une vraie problématique », a expliqué le préfet. Ce phénomène peut s'expliquer par la représentation de la pénibilité des métiers industriels qui peuvent freiner les plus de 50 ans.

La bourse à l'emploi, une action locale et concrète
Un diagnostic du territoire a été dressé et une enquête est en cours pour comprendre pourquoi des offres d'emploi ne sont pas pourvues. La bourse à l'emploi est une action locale et concrète mise en place pour palier cette inadéquation entre l'offre et la demande. Une table ronde a été animée par d'anciens demandeurs d'emploi de plus de 50 ans qui ont retrouvé une activité professionnelle et qui ont expliqué leur parcours, des chefs d'entreprise et des membres d'associations qui œuvrent pour l'embauche des seniors.

51 postes à pourvoir
Puis les quelques 250 demandeurs d'emploi ont été invités à rencontrer les entreprises recrutant, lors d'un forum. 51 postes étaient à pourvoir, notamment dans le secteur industriel.
Gérard, âgé de 49 ans, de Riotord, diplômé d'un master en économie et disposant d'une expérience en tant que chef de projet en informatique, au chômage depuis un an, était à la recherche d'un poste de manager.
Marielle, 52 ans, de Saint-Didier-en-Velay, licenciée économique en avril dernier et à la recherche d'un poste de commerciale terrain, a quant à elle affirmé : « Je ne suis pas inquiète, j'ai déjà passé six entretiens d'embauche. Quand on est licencié, il faut digérer la pilule et se projeter dans l'avenir. Et aussi rester ouvert et travailler ses réseaux

M-A.B.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire