Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Issoire : première nocturne pour le Grand Prix Cycliste

Par . . mar 13/09/2022 - 12:00 , Mise à jour le 13/09/2022 à 12:00

Ce lundi soir, la 91ème édition du Grand Prix Cycliste d'Issoire avait lieu en nocturne. En cause, les travaux sur les boulevards et une course délocalisée dans la zone industrielle. 

C'est une édition dont l'US Pédale Issoirienne et les participants se souviendront longtemps. Organisée habituellement de jour et sur les boulevards de la ville d'Issoire, les plans avaient radicalement changé à la suite des travaux dans le centre-ville. Pour cette année, pas de boulevards mais les routes de la zone industrielle. Et pour une raison pratique, la course a dû être repoussée de deux heures. Habituellement disputée à partir de 18 heures, la course a débuté à 20 heures pour ne pas gêner les personnes qui travaillent dans les usines concernées par le tracé.

Les lampadaires et les feux de route des voitures suivantes éclairaient le tracé

Les coureurs se sont disputés la victoire sur les routes de la zone industrielle avec une course qui s'est déroulée une bonne partie du temps en nocturne. Eclairés par les lampadaires de la ville d'Issoire mais également grâce à quelques projecteurs et aux feux de route des voitures qui suivaient la course, les coureurs ont parcouru les 91 kilomètres autour d'un circuit long d'un peu plus d'un kilomètre. 

Une édition particulière qui aura bousculé les habitudes de tout le monde, coureurs mais aussi spectateurs. Roland est venu avec sa chaise de camping pour voir les coureurs dans les rues issoiriennes. C'est la première fois qu'il assiste à une course nocturne. "Ils doivent être déstabilisés parce que la visibilité est bien réduite. A chaque passage près du podium, je pense qu'ils doivent être éblouis par les projecteurs. C'est loin d'être évident à mon avis. Mais pour les spectateurs c'est agréable, on voit moins certes mais on est au frais. J'aurais eu chaud s'ils étaient partis à 18 heures (rires)", explique Roland.

Alexandre Jamet s'impose au sprint

Très tôt dans la course, un groupe de quatre coureurs s'est formé avec une échappée qui a vite compté un tour de circuit d'avance sur le peloton. Dans ce groupe, Alexandre Jamet de l'EC Saint-Etienne Loire, Baptiste Raynaud d'Issoire Cyclisme Compétition, Victor Tourde du VC Vaulx-en-Velin et Louis Varago de CR4C Roanne. Deux autres coureurs ont tenté de s'échapper du peloton pour faire la jonction avec le quatuor de tête. Théo Laurans de WB-Fybolia Morbihan et Bérenger Brossel d'Issoire Cyclisme Compétition échouent malheureusement à une dizaine de secondes sur la ligne d'arrivée malgré une belle remontée. 

Finalement, c'est au sprint que s'est jouée la victoire entre les quatre coureurs de l'avant. Assez facilement, Alexandre Jamet a levé les bras devant la ligne d'arrivée sous les applaudissements des spectateurs réunis autour du podium. Baptiste Raynaud et Victor Tourde complètent le podium. Louis Varago finit finalement quatrième. 

Voici le classement final au terme des 91 kilomètres de course :

1. Alexandre JAMET (EC Saint-Etienne Loire)

2. Baptiste RAYNAUD (Issoire Cyclisme Compétition)

3. Victor TOURDE (VC Vaulx-en-Velin)

4. Louis VARAGO (CR4C Roanne)

5. Théo LAURANS (WB-Fybolia Morbihan)

6. Bérenger BROSSEL (Issoire Cyclisme Compétition)

7. Brice MAYNADIE (Issoire Cyclisme Compétition)

8. Antoine ROUSSEL (VC Vaulx-en-Velin)

9. Siim KISKONEN (EC Saint-Etienne Loire)

10. Tanguy LOISY (EC Saint-Etienne Loire)

11. Lucas CHANUT (VC Tournus-Passion Boulange)

12. Amaury PACOURET (Charvieu-Chavagneux IC)

13. Pierre Baptiste DUVERGER (VC Villefranche Beaujolais)

14. Alexandre JOIN (Issoire Cyclisme Compétition)

15. Pierre ALMEIDA (Charvieu-Chavagneux IC)