Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

"Des propos scandaleux de la part d'Isabelle Valentin"

, Mise à jour le 27/04/2022 à 18:00

Suite au témoignage de la députée de Haute-Loire Isabelle Valentin (Les Républicains) dans les médias après l'élection d'Emmanuel Macron, LREM 43 et les JAM 43 ont formulé conjointement une réponse à son égard. Les supporters du Président actuel sont littéralement choqués par l'intervention de la député LR.

"Je respecte le choix exprimé par les Français. (...). Mais le Président Macron a été réélu avec le plus bas score pour un président sous la Vème République et représente, à ce titre, peu de français. (...). Le vote pour Emmanuel Macron a été, pour certains, un vote par défaut et non pas un vote par adhésion à son projet. Sa campagne n'a malheureusement pas abordé les vrais problèmes des français".
Voici quelques extraits médiatisés des propos d'Isabelle Valentin, députée Les Républicains en Haute-Loire, après l'annonce du nouveau Président de la République française.

Suite à ça, les "marcheurs" ont aussitôt dégainé à travers un communiqué, les mots puisés à l'encre d'une colère sombre et d'une profonde indignation.

Ci-dessous, le communiqué de presse partagé par La République En Marche 43 et les Jeunes Avec Macron Haute-Loire :

"C’est avec surprise et déception que nous avons découvert ce jour les propos de madame la députée Valentin, reprenant, étrangement, les accusations de Jean-Luc Mélenchon, candidat d’extrême- gauche, concernant le Président la République, soutenant que ce dernier aurait été mal élu.

Ce dernier a, rappelons-le été élu avec 18,6 millions des voix, contre, par exemple, 18 millions pour le président Hollande, 15,7 millions pour le président Chirac ou encore 11,6 millions pour le président Pompidou. Quant au pourcentage des inscrits, il est sensiblement le même entre messieurs Macron, Hollande et Chirac.

Dès lors, nous ne pouvons cacher notre désarroi lorsqu’une élue de la République, parlementaire depuis cinq ans, conseillère départementale, ancienne conseillère régionale, se permet de reprendre de tels arguments, arguments qui font le lit mortuaire de la défiance continue de nos élus, de la défiance dans notre démocratie représentative.

Le 17 septembre 2021 pourtant, dans les pages de la Commère 43, plusieurs élus de notre territoire avaient déjà fait part des violences physiques ou verbales qu’ils subissaient au quotidien, madame Valentin ne semble pas en avoir pris conscience. Aujourd’hui, Emmanuel Macron, demain les parlementaires et après-demain nos élus locaux, nos maires, nos conseillers municipaux, et qui seront les prochains « mal élus » de la République ?

A ce titre, nous rappelons à madame la députée qu’une élection, en démocratie, n’est pas bonne en fonction du résultat, quand bien même la candidate soutenue n’ait pas obtenu les suffrages escomptés, mais bien en fonction du respect de la procédure, procédure que chacune et chacun connaissait, procédure qui a été respectée.

Si nous pouvons tous nous alarmer de la hausse de l’abstention, nous attendons de la part de nos parlementaires de l’exemplarité et une hauteur de vue qui ne tomberait pas dans la démagogie et le populisme d’extrême-gauche ou d’extrême-droite. Nous regrettons de devoir ainsi rappeler que madame Valentin a été élue en 2017 avec une abstention record de 50,24%, sur un panel de 97.790 électeurs inscrits. Sur 45.477 votants exprimés cette dernière aura reçu 26.705 voix, soit, 27,30% des inscrits.

Personne, en démocratie, et nous pouvons nous en féliciter, n’a eu le souhait et l’idée de remettre en cause malgré tout, la légitimité de madame Valentin, et nous en sommes heureux. Partant de ces constats nous appelons de nos vœux Madame la députée Valentin à modérer ses propos et à ne pas tomber dans le piège de l’extrême-gauche".