Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Du nouveau dans la République en Marche 43

Par . . mar 07/09/2021 - 15:55 , Mise à jour le 07/09/2021 à 15:55

Après quatre années au service du parti politique de la République en Marche (LREM) Haute-Loire, Cécile Gallien passe le relais à Camille Chapuis, juriste publiciste et conseiller municipal à Riotord. 

Camille Chapuis reprend le flambeau tenu durant quatre années par Cécile Gallien concernant la représentation de la République en Marche en Haute-Loire. Ce diplômé de philosophie, juriste et publiciste, est également conseiller municipal dans la commune de Riotord. Du haut de ses 28 ans, il aura la lourde charge qu'assurait Cécile Gallien, maire de Vorey-sur-Arzon, pour mettre en avant la politique de la présidence française actuelle.

Ci-dessous le communiqué de Camille Chapuis ▼

« J’aimerais commencer par remercier Cécile Gallien pour l’excellence de son travail et le temps qu’elle aura donné au service de la Haute-Loire. Les quatre années qui se sont écoulées n’ont pas toujours été simples, entremêlées par les difficultés sanitaires de notre pays, rien n’est jamais facile, et elle a su garder le cap. Je salue sa bienveillance permanente, sa gentillesse, et son écoute. Je sais que le mouvement pourra toujours compter sur son expérience, et je me sais rassuré de son soutien.

Dans un second temps je voudrais avoir un mot sur les élections régionales passées qui ont été marquées par un taux d’abstention record. Elles appellent à un sursaut personnel des acteurs politiques, autant sur le fond que sur la forme de leur message. Les raisons d’un tel rejet sont nombreuses et doivent nous interroger collectivement. Entre petites phrases pour faire le buzz, agressivité permanente dans les médias, boules puantes sur des candidats désignés, manque de fond, de cohérence, et j’en passe, le débat démocratique se meurt aujourd’hui de l’irrespect constant d’autrui.

Je souhaiterais ainsi dire à chacune et chacun, que la force de notre pays se trouve dans le débat, dans la différence, dans l’opposition idéologique, et dans le respect de la pensée individuelle. Je souhaite que toutes et tous puissent s’exprimer le plus librement possible, dans le respect et la dignité dus, bien au-delà de ce que l’on peut souffrir sur les réseaux sociaux, ou encore dans certains médias.

Je crois à un débat respectueux, apaisé, sérieux, de fond, qui prend réellement en compte les attentes de chacun. C’est pourquoi nous ouvrirons le plus possible nos ateliers de réflexion à toutes les personnes qui pourraient être intéressées par la discussion, quelles que soient les opinions, dès lors qu’elles rentreront dans un débat républicain et apaisé.

Dans ce sens un courrier sera envoyé dans les jours qui viennent à tous les maires, députés, sénateurs du département, ainsi qu’à Madame la Présidente du département, et Monsieur le Président de Région. La République En Marche désire ardemment initier un débat démocratique apaisé, bienveillant, au plus près des citoyens ».