Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Espaly : le stationnement pourrait passer à 2h maxi sur l’avenue principale

Par annabel@zoomdici.com lun 17/05/2021 - 07:00 , Mise à jour le 18/05/2021 à 04:00

La mairie l'envisage et consulte ses commerçants et riverains. Il s'agit d'anticiper l'afflux de "voitures ventouses" de pendulaires en cas de création d'une bande cyclable sur le boulevard Gambetta côté Le Puy.

Vous faites peut-être partie de ce pendulaires qui travaillent au Puy-en-Velay et habitent ailleurs. Pour parker votre véhicule toute la journée gratuitement le plus près possible du centre, vous vous garez peut-être sur l’artère principale d’Espaly Saint-Marcel (appelée avenue du Puy, puis avenue de la mairie en poursuivant vers le centre bourg). C’est le fameux phénomène des « voitures ventouses » qui monopolisent les places de stationnement à longueur de journées. Dans un bourg commerçant comme celui d’Espaly cela peut dissuader la clientèle de passage. 

Qui plus est, l’Agglomération du Puy envisage, peut-être, de créer une bande ou piste cyclable le long du boulevard Gambetta, qui relie Espaly au centre du Puy au niveau du carrefour de la statue de Lafayette. Ainsi, la bande cyclable existante côté Espaly trouverait un prolongement jusqu’à la cité ponote. Mais pour ce faire, il est possible que des places de stationnement doivent être supprimées sur le boulevard Gambetta.

Une enquête auprès des commerçants

Anticipant cette possible évolution, qui risquerait d’amplifier encore le phénomène des voitures ventouses à Espaly, la mairie espaviote réfléchit à instaurer une zone bleue où le stationnement serait limité à deux heures. Il y a environ un mois, elle a donc distribué une enquête papier auprès de ses commerçants de l’avenue du Puy et de la mairie pour connaître leur sentiment. La maire, Christiane Mosnier, ne souhaite pas dévoiler les résultats de cette enquête par voie de presse, en réservant la primeur aux commerçants et riverains lors d'une réunion à venir.

Il faut dire que le sujet est traditionnellement épineux. Concernant le stationnement, il est rare de mettre tout le monde d'accord. La nature même des commerces espaviots est à prendre en compte en fonction du temps que passent leurs clients en boutique. Un boulanger ou un buraliste - où les acheteurs ne font qu'entrer et sortir en quelques minutes - n'auront pas la même opinion qu'une salle de fitness ou un salon de coiffure où l'on peut passer jusqu'à quatre heures. Les discussions s'annoncent donc riches et variées.

Une bande cyclable sur le bd Gambetta pourrait supprimer du stationnement.
Une bande cyclable sur le bd Gambetta pourrait supprimer du stationnement. Photo par A. Walker Zoomdici

Quant à l'échéance de cette éventuelle zone bleue, elle ne semble pas imminente. Ne serait-ce que parce que l'éventualité même d'une nouvelle bande ou piste cyclable sur le boulevard Gambetta est loin d'être actée. "C'est bien trop tôt, répond Jean-Paul Bringer, le vice-président de l'Agglo délégué au transport et à la mobilité, nous avons confié une étude pour améliorer les dessertes en termes de mobilité douce et, même si j'ai déjà reçu quelques éléments, je n'aurai le retour complet que vers juin, voire septembre." 

Pas seulement Espaly

L'étude s'étend d'ailleurs sur toute la partie urbaine de l'agglomération, pas seulement à Espaly. Seraient donc aussi potentiellement concernés par des créations de bandes ou pistes cyclables : Aiguilhe, Brives-Charensac, Vals près Le Puy, Chadrac, Coubon, Polignac, Blavozy, Saint-Germain Laprade et Le Puy. Quant au plan de financement, il est bien trop tôt pour l'évoquer mais Jean-Paul Bringer ne s'inquiète pas pour ça.  "L'acceptation par tous, ça ce sera peut-être le plus dur", remarque-t-il.