Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Le SDIS 43 et l'ESAT de Sainte-Sigolène, partenaires

Par . . ven 09/04/2021 - 16:25 , Mise à jour le 10/04/2021 à 04:00

Le SDIS 43, par l’intermédiaire de son Président, a signé le 9 avril 2021, une convention avec l’ADAPEI. Cette dernière vise à officialiser le nettoyage à l’ESAT de Sainte Sigolène des 1 850 tenues textiles utilisées en intervention par les sapeurs-pompiers de la Haute-Loire.

Le contrat est basé sur une durée d’un an renouvelable deux fois. Il encadre la prise en charge de 20 tenues par semaine avec augmentation possible à 80 ensembles (vestes et sur-pantalons) en cas d’intervention de grande envergure. Ce contrat permettra le contrôle et le nettoyage des 1 850 tenues de feu sur deux ans.

Photo par DR

L’externalisation de cette prestation est le résultat de différents constats mis en lumière à l’issue d’une évaluation technique et financière liée aux investissements quantitatifs et qualitatifs indispensables au bon déroulement de cette opération :

  • Le premier argument est purement matériel. Il est lié à l’obligation de reconduire les investissements indispensables par l’achat de nouvelles machines lavantes et séchantes.
  • Le deuxième concerne l’obligation qui s’impose au SDIS 43 de professionnaliser les méthodes de nettoyage et de traçabilité obligatoires des EPI synonyme de sécurité. Ces missions seront désormais assurées par la structure ESAT. C’est dans ce sens qu’une formation des personnels des deux structures (ESAT et SDIS) réalisée dans la société titulaire du marché des tenues textiles a permis de préciser les points de contrôles et les procédures de prise en charge des EPI.
  • Le troisième argument est directement lié à la prévention contre les risques de toxicité des fumées d’incendies. Ce nouveau danger identifié est destiné à limiter l’exposition des sapeurs-pompiers par inhalation, absorption et ingestion des résidus de fumées. Ce risque conduit le SDIS de la Haute-Loire à professionnaliser le nettoyage des tenues textiles.

C’est dans ce cadre et à l’aube des conclusions du groupe de travail interne au SDIS 43 sur la toxicité des fumées que les tenues de feu textiles vont faire l’objet d’un nettoyage majeur, complémentaire à celui réalisé jusqu’à aujourd’hui dans les Centres de secours.

Photo par DR