Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Les 4 vainqueurs des Prodiges de la République sont…

Par nicolas@zoomdici.com ven 19/02/2021 - 06:00 , Mise à jour le 19/02/2021 à 06:00

Parmi les huit candidatures reçues par la préfecture de Haute-Loire, quatre ont été sélectionnées pour devenir Prodiges de la République.

Prodige de la République ? C’est une campagne initiée par Marlène Schiappa, ministre déléguée à la citoyenneté, pour récompenser des jeunes qui ont mis les mains dans le cambouis et leurs neurones en fusion afin d’améliorer un tant soi peu l’ambiance morose de notre époque.

« Pendant le confinement notamment, des jeunes apportaient les courses aux personnes plus âgées, des personnes cousaient des masques pour leurs voisins, des étudiants ouvraient une épicerie solidaire pour leurs camarades... Ce sont, toutes et tous, nos Prodiges de la République », communiquait Marlène Schiappa dès le lancement de l’évènement au 14 décembre 2020. Indiquée dans un précédent article de Zoom, mission était alors à tous les altiligériens qui le souhaitaient de renseigner les services de l’État la candidature de quelqu’un qui méritait selon eux un tel titre.

Une fille et trois garçons

Au terme de cette recherche aux perles rares dont les inscriptions se sont closes le 7 janvier 2021, huit candidatures ont été reçues. Quatre ont été retenues par le jury composé du préfet Eric Etienne, de chefs de services de l’État, de représentants des collectivités territoriales et d’associations. Ainsi, Emilie Lacombrade de Brioude, Kylian Debbache de Bas-en-Basset, Benoît Duranton de Vorey-sur-Arzon et Gaetan Plô du Puy-en-Velay sont les ambassadeurs du territoire altiligérien dans cette campagne...prodigieuse.

Emilie Lacombrade

Photo par E. Lacombrade

« C’est une récompense personnelle mais qui met à l’honneur un projet collectif »

Emilie Lacombrade, étudiante à la faculté de droit et de science politique à Montpellier, est la créatrice de Correspondance solidaire. Son idée est d’engager des étudiants dans un échange par courrier postal avec des résidents de maisons de retraite. « C’est une immense joie, un grand honneur d’être nommée Prodige de la République et de représenter le département de la Haute-Loire au Ministère de l’intérieur, partage-t-elle. Correspondance Solidaire est un projet qui a vu le jour depuis le début du deuxième confinement. Nous étions 11 étudiants au début, et nous sommes aujourd’hui 40 à entretenir une correspondance épistolaire avec des résidents de 8 maisons de retraite répartis entre Montpellier et la Haute-Loire. C’est une récompense personnelle mais qui met à l’honneur un projet collectif, des valeurs de solidarité intergénérationnelle indispensables en cette période ».

Après audition des Lauréats, Emilie Lacombrade a été sélectionnée pour représenter le département de la Haute-Loire d’une d’une cérémonie nationale organisée à l’hôtel de Beauvau, aux côtés des Prodiges des autres départements.

Kylian Debbache

Photo par K. Debbache

« Je retiendrai surtout l’élan de solidarité et de bienveillance qu’il y a eu dans nos villes »

Kylian Debbache, étudiant à l’ISCOM (Institut Supérieur de Communication et publicité) a, quant à lui, confectionné des masques pendant le confinement. Il a également lancé une campagne de communication en faveur des commerces locaux à Bas-en-Basset. « Je suis évidement très honoré par cette nomination, confie-t-il. Si toutes nos actions individuelles au cours des ces confinements ont pu servir à ne serait-ce qu’une personne je pense que nous pouvons déjà être très heureux collectivement. Dans cette période, plus que jamais, on voit à quel point être solidaire les uns avec les autres est important. Je retiendrai surtout l’élan de solidarité et de bienveillance qu’il y a eu dans nos villes au cours de cette période difficile pour tous. »

Gaëtan Plô

Photo par G.Plô

« Je la dédie surtout aux salariés et à tous les bénévoles du refuge »

Résident au Puy-en-Velay, Gaetan Plô est employé commercial. Il est aussi le président bénévole de la Société Protectrice des Animaux (SPA) à Polignac depuis le 15 mars 2015. Pendant des mois, il a assuré sur son temps libre les soins et les sorties des animaux du refuge et s’est engagé fermement contre les adoptions accessoires pendant le confinement. « Ça a était une énorme surprise pour moi, déclare-t-il au sujet de sa récompense. Car se sont des membres de l’association qui m’ont inscrit. » Il ajoute : « Je suis content de cette reconnaissance, qui fait chaud au cœur. Mais je la dédie surtout aux salariés et à tous les bénévoles du refuge ».

Benoit Duranton

Photo par B.Duranton

« La solidarité dans les petits villages est essentielle »

Du côté de Vorey-sur-Arzon, le boulanger Benoit Duranton a effectué des tournées élargies en proposant, en lien avec les autres commerçants de la commune de voreysienne, des produits vendus dans ces commerces. « Je suis content d’avoir été retenu pour ce titre de Prodige de la République, livre-t-il. C’est une sorte de reconnaissance face au travail que j’ai fourni pour essayer de pérenniser nos commerces de proximité qui n’ont pas été épargnés par cette crise. La solidarité dans les petits villages est essentielle. Ce titre est un signe de remerciement pour tous les petits commerces qui sont restés ouverts afin que la crise sanitaire soit moins dure aux habitants de nos campagnes ».