Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Une Saint-Valentin joyeuse et intime pour respirer un peu

Par . . dim 14/02/2021 - 13:14 , Mise à jour le 15/02/2021 à 04:00

Avec les restaurants fermés, la journée de la Saint-Valentin 2021 sera un peu différente de celle des années précédentes.

Le marronnier des marronniers en terme journalistique, c'est la Saint-Valentin. Cette année encore, pas moyen d'y échapper quand vers 10 heures ce dimanche matin, on nous pose la question du repas de ce dimanche soir.

Bah ! Le dimanche soir, d'habitude, c'est plateau télé et puis Zou au lit. Pas chez vous ? En tous cas, pas chez Kevin du Puy-en-Velay. S'il y aura bien Zou au lit (c'est prévu), ce sera d'abord une petite soirée en amoureux autour du repas préparé par monsieur "pour faire plaisir à ma chérie''.

Repas aux chandelles et ZOU au lit !

Kevin ne sait pas encore ce qu'il y aura au menu, mais ce sera sans doute du magret de canard". Il est encore jeune et surtout, il n'est pas cuisinier "c'est ma mère qui m'a appris à cuisiner. Et puis je trouve que c'est bien de cuisiner pour faire plaisir".

 

Pour lui, comme pour nombre des personnes que nous avons rencontrées, cette Saint-Valentin sera différente puisque les restaurants sont fermés.

"D'habitude, on se fait un petit restau en amoureux

Pour lui, comme pour Pauline que nous rencontrons dans la queue d'un fleuriste "C'est important de rappeler à l'autre qu'on pense à lui, c'est une attention qui n'empêche pas d'offrir des fleurs toute l'année ou de se faire des petits cadeaux mais bon aujourd'hui c'est quand même une occasion particulière."

Pauline énonce " Moi, je trouve que cette Saint-Valentin c'est un truc commercial". Elle convient cependant qu'elle a, elle-même, reçu son bouquet ce matin et que ça lui a fait plaisir.  "Là, je reconnais que c'est paradoxal puisque je suis là à attendre acheter un bouquet, mais j'ai une autre bonne raison car, nous sommes attendus chez une amie pour manger" explique-t-elle en souriant derrière son masque intégral.

Commerciale Photo par Th Chabanon

Une occasion comme une autre, mais pas tout à fait

Celui-ci veut rester anonyme, car il n'aime pas trop être mis en avant, mais, il s'attarde quand même un peu pour discuter.

(NDLR C'est une des caractéristiques de cette crise qui s'étire dans le temps. On sent que les gens ont envie de discuter et d'échanger, même avec des inconnus. On se rassure peut-être sur la dimension sociale de l'être humain).

Pour celui-ci donc, rencontré au pied de Saint-Michel d'Aiguilhe "Moi je montre de petites attentions un peu tout au long de l'année, car j'estime que c'est important de montrer par des petits gestes qu'on s'aime" mais il reconnaît ausi que s'il n'avait pas fait l'effort, ce matin, de sortir acheter un bouquet de fleurs "alors c'est sûr que ça aurait peut-être été la soupe à la grimace. Une occasion comme celle-là, il ne faut pas l'oublier".

Sous le beau soleil qui illumine la cité du Puy, on croirait presque un dimanche de fête des mères

Jérémie, lui, est pressé, car il est lui aussi invité à manger à midi. Comme ce jeune homme qui n'a pas trop le temps. "C'est pour ma mère, j'ai rendez-vous pour manger en famille ce midi".

On aurait dit la fête des mères Photo par Th Chabanon

Et puis, il y a aussi plein de papas qui sont sortis avec les enfants pour acheter une fleur ou une plante en pot.

Chez Art Floral, on fait un peu le même constat. "Il y a vraiment des gens de tous les âges cette année. Sinon en termes de vente, c'est un peu comme chaque année. Il y a du monde mais, comme chaque année. C'est un moment important pour les fleuristes".

Pas à l'abri d'une surprise culinaire pour ce soir

Alors, pour ceux d'entre vous qui n'auraient pas eu de bouquet ce dimanche, sachez qu'il y a au moins une bonne raison, c'est qu'il y avait la queue devant tous les fleuristes. Et que, surtout, vous n'êtes pas à l'abri d'une surprise culinaire pour ce soir qui rompra avec le si traditionnel restaurant. C'est peut-être, aussi, le jour de LA demande le genou à terre. Ce serait bien car le nombre de mariages est en berne depuis l'année dernière.

En attendant, avec cette crise sanitaire, le pic annoncé des bébés Covid qui ne vient pas et les nuits bien fraîches de ce mois de fevrier, la Saint-Valentin 2021 sera, peut-être, un nouveau prétexte pour se rapprocher et penser enfin à autre chose.