Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Le festival « [COURT] mais bon » passe au digital

Par . . jeu 11/02/2021 - 07:22 , Mise à jour le 11/02/2021 à 07:22

Pour sa 14e édition, le festival international du court-métrage d’animation « [COURT] mais bon », du Puy-en-Velay, existera bel et bien mais sous une forme particulière puisque situation sanitaire oblige, le festival se tiendra uniquement en ligne du 13 au 15 février 2021.

Pour rappel, ou pour ceux qui ne connaissent pas, le festival « [COURT] mais bon », lancé par l'association Le Disjoncteur, met en compétition les travaux d’étudiants des écoles d’animation réalisées durant l’année 2020. Au programme : 42 films répartis sur trois séances mettant en confrontation 21 écoles. Les films seront répartis sur trois séances avec indicateur d'âge minimum conseillé : une pour les + de 6 ans, une seconde pour les + de 9 ans et une dernière pour les + de 14 ans. Toute personne qui visionnera la ou les séance(s) pourra, à l'issue de chacune d'elle, voter pour son court métrage préféré et participera alors au Prix du Public. 
Trois prix seront décernés à l’issue du festival : le prix du jury, le prix de la ville et de la communauté d’agglomération ainsi que le prix du public. Le jury en question est constitué de six personnes aguerries de la région.

  • "le créatif" = Owen Kevin Appadoo ; artiste designer en arts appliqués et plastique, maître de conférence en arts numériques 3D à l'université de Clermont-Ferrand à l'IUT du Puy-en-Velay et membre du laboratoire de recherche Institut Pascal à Clermont-Ferrand.

  • "la bibliothécaire" = Elisabeth Cultien ; passionnée par l'image, la photo , le cinéma, a confectionné un fonds documentaires de film d'auteurs dont des films d'animation.

  • "la plasticienne" = Julie Foucaud ; diplômée de l’Ecole Supérieure d’Art de Clermont Métropole, elle est également équipée de plusieurs cordes à son arc : plasticienne-illustratrice, mais aussi créatrice-conceptrice, curatrice d’art et professeure d’Arts Plastiques et Arts Appliqués en collège et lycée professionnel d'Arts Appliqués de Cournon d’Auvergne.

  • "l’acteur" = George Grisbi ; il enseigne aussi la direction d'acteur auprès d'établissements d'arts appliqués, tel que Ciné Créatis et l’ESMA.

  • "le réalisateur" = Jean-Charles Mbotti Malolo ; sorti diplômé de l’école Emile Cohl en 2007, avec les félicitations du jury. Dessinateur, mais aussi danseur, il se forme à la langue des signes pour écrire et réaliser « Le Sens du Toucher ». Son dernier film, « Make it Soul » sera nommé pour le César du meilleur court-métrage d’animation 2020.

  • "l’élue" = Catherine Chalaye ; actuellement adjointe à la Ville du Puy-en-Velay, en charge de la culture, des animations et de la vie associative. Elle représente aussi l’Agglomération en étant chargée de décerner le prix de la Ville du Puy-en-Velay et de l’Agglomération.

Une édition « gratuite »

En temps normal, l’entrée est de 5€ par personne, avec un système de pass. Cette fois-ci, l’accès aux séances est exceptionnellement gratuit au vu de la situation. Cependant, l’organisation du festival s’appuie sur un « appel aux dons » mis en place via la plateforme Helloasso. Le but étant que chacun puisse contribuer à la récompense des élèves réalisateurs. Il constitue la valeur du Prix du public (attribué habituellement avec la valeur du prix d'entrée à l'Atelier des Arts). Mais il s'agit aussi de soutenir l'association afin que celle-ci puisse perdurer et préparer de nouvelles éditions.

Toutes les informations nécessaires à l'accès de l'évènement et le programme sont disponibles sur le site de l'association du Disjoncteur

MCa

Le festival « [COURT] mais bon » passe au digital
Le festival « [COURT] mais bon » passe au digital Photo par Le Disjoncteur.