Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Fermetures de classes : Sanssac, Lavoûte-sur-Loire et Cussac ont cinq jours pour convaincre

Par . . lun 01/02/2021 - 12:11 , Mise à jour le 01/02/2021 à 12:11

Le comité technique spécial départemental de jeudi 28 janvier a listé dix écoles de Haute-Loire où un poste complet d’enseignant devrait être supprimé à la rentrée prochaine. La confirmation doit avoir lieu ce vendredi 5 février. Plusieurs communes entament donc un contre-la-montre pour sauver leur classe. C’est le cas de Sanssac l’église, Lavoûte-sur-Loire et Cussac-sur-Loire dès ce lundi.

Toutes rappellent que fermer une classe réduit la distanciation entre élèves, accroissant ainsi le risque de propagation du Covid-19.

Toutes dénoncent le fait qu’une fois une classe fermée, le seuil pour rouvrir est plus haut que les effectifs avant fermeture. Ainsi, le conseil municipal de Cussac dénonce « l’injustice des modes de calculs appliqués par l’Education nationale pour fixer les seuils de fermeture et d’ouverture des classes qui rendent, sur nos territoires ruraux, toute fermeture quasiment définitive ».

À Lavoûte, 71 élèves sont actuellement inscrits dans quatre classes. « Malheureusement si une classe ferme, expliquent les parents d’élèves dans leur pétition, le seuil pour en rouvrir une serait à 81 élèves sans compter les PS1 ! Il faut savoir que l'accueil des PS1 dans les écoles dépend des places disponibles. Une fermeture pourrait vouloir dire que les PS1 ne pourront plus être accueillis à Lavoûte. »

Première manifestation

À Lavoûte-sur-Loire, un rassemblement est prévu ce lundi à 16h30 devant l'école.

Chacun met également en avant les investissements consentis par les municipalités, les emplois induits parmi le personnel municipal qui devraient être réduits en cas de fermeture. C’est d’autant plus prégnant quand un élève porteur de handicap est scolarisé en milieu scolaire ordinaire comme à Sanssac. Enfin, Cussac rappelle aussi qu’elle reçoit les enfants de l’aire d’accueil des gens du voyage bien qu’elle n’y soit pas obligée et souligne la hausse à prévoir de ses administrés avec la construction d’un nouveau lotissement, tout comme à Lavoûte.
 

> Voir le courrier argumenté de la municipalité de Sanssac l’église

> Voir la motion votée par la municipalité de Cussac-sur-Loire

> Voir la pétition lancée par des parents d’élèves de Lavoûte-sur-Loire