Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Pandémie en Haute-Loire: une semaine de transition en trompe-l'œil

Par . . dim 10/01/2021 - 20:30 , Mise à jour le 10/01/2021 à 20:30

Alors qu’en Europe et dans de nombreux départements français on s’inquiète du redémarrage de l’épidémie, la Haute-Loire connaît un répit à relativiser depuis le début de l’année 2021. Ce dimanche soir le taux d'incidence de la haute-Loire avec 198 fait repasser le département en zone de surveillance renforcée.

La courbe des décès s'est fortement arrondie puisque notre département ne déplore "que" trois décès supplémentaires depuis le 31 décembre. Le bilan est passé de 152 à 155 en une dizaine de jours.

Chiffres en trompe-l'oeil

Du côté de la réanimation, c'est pareil. Il n'y a actuellement d'après les relevés de Santé Publique France plus que quatre patients. Mais à y regarder de plus près, on constate que ce chiffre était passé à deux le 28 décembre et qu'il est remonté subitement le 5 janvier. Depuis, il reste stable en apparence. Ce sont sans doute de nouveaux patients qui remplacent ceux qui ont malheureusement disparu.

Un delta de + 50 hospitalisations nouvelles en une semaine

En effet, le chiffre qui est le plus inquiétant est celui des nouvelles admissions à l'hôpital. Descendu à 126 le 1er janvier 2021, son plus bas niveau depuis le 28 octobre 2020, le nombre d'admissions n'a cessé d'augmenter. 143 le 5 janvier, 147 le 7, puis subitement, 158 le 8 soit + dix entrées hospitalières, 163 le samedi 9 janvier (encore +5) et 171 ce dimanche d'après les chiffres publiés à 19h30 (+8 patients entrés à l'hôpital dimanche).

On revient au chiffre du 7 décembre, mais on était alors sur une dynamique de baisse alors que maintenant, la courbe tend à remonter.

En une semaine, 23 personnes sont retournées à domicile.

Donc entre le dimanche 3 janvier et le dimanche 10, ce sont 50 personnes qui ont été hospitalisées pour raison de covid en Haute-Loire, soit une moyenne de 7 par jour.

Selon le bilan graphique affiché sur covidtracker.fr, dimanche soir 10 janvier 2021, la Haute-Loire connaît un taux d'incidence de 198 alors que la limite du couvre-feu à 18 heures est fixée à 200

Le bilan hebdomadaire publié par l’ARS AuRA relève dans son introduction qu’en semaine 53 “en Auvergne-Rhône-Alpes, les indicateurs épidémiologiques précoces de circulation du SARS-CoV-2 (consultations SOS Médecins, incidence,passages aux urgences) sont en augmentation de près de 10% par rapport à la semaine précédente”.

La situation en Ehpad se stabilise aussi en apparence

Ce même rapport donne les chiffres des infections en Ehpad (Bâtons roses et gris) et des décès (ligne mauve pour les 4 décès à l’hôpital et ligne grise pour les 4 décès en établissements) en Haute-Loire pour la dernière semaine de l'année, la semaine 53. Eux-aussi remontent, tant pour les résidents que pour les soignants.

Bilan de la semaine 53 des Ehpad de Haute-loire contaminations et décès Photo par ARS AuRA
Bilan de la semaine 53 des Ehpad de Haute-loire cntaminations et décès Photo par ARS AuRA

Conclusion

Pour l’ARS, l’Allier et la Drôme sont les départements les plus impactés par le rebond des hospitalisations. Ce sont ceux-là mêmes dans lesquels le couvre-feu vient d’être avancé à 18 heures. Ils sont tout proches.
Se considérer comme tiré d’affaire serait donc une erreur importante. Les chiffres de la semaine prochaine représenteront l’incidence de la période de quinzaine d’incubation suivant la Saint-Sylvestre et des réveillons qui ont eu lieu malgré tout. Il y a fort à parier qu’ils confirmeront cette tendance au rebond épidémique en Haute-Loire comme partout ailleurs en Europe alors que la chancelière allemande, pays cité en exemple dans la gestion de crise comme dans sa campagne de vaccination a déclaré ce dimanche "le pire est encore à venir".

En Grande-Bretagne, on est en alerte rouge et les hôpitaux seront saturés dans les jours à venir. À Chypre, on vient de décréter un reconfinement général. En Espagne, on vient de franchir un nouveau record de contamination et la Suisse voit son bilan meurtrier exploser.

Il n’est donc vraiment pas le moment d’oublier de pratiquer les gestes barrières dans les semaines à venir.