Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Vidéo : un masque pour chaque habitant du Puy

jeu 09/04/2020 - 20:51 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:04

"Dans un premier temps, on a fabriqué des masques en tissu avec des couturières bénévoles (ndlr : plus de 6 000 unités produites), qui ont été distribués aux associations en première ligne", explique le maire du Puy-en-Velay Michel Chapuis, "aujourd'hui, on a reçu 20 000 masques de protection pour pouvoir protéger chaque habitant de la commune".
Cette initiative a été saluée par le Président de Région Auvergne Rhône-Alpes Laurent Wauquiez qui a déclaré : "Le Puy est une ville pilote en la matière, j'espère pouvoir généraliser cette opération à l'ensemble des habitants de la Région".

Un mot d'ordre : anticipation
C'est le leitmotiv de la municipalité qui l'a répété à souhait ce mjeudi 9 avril 2020 au moment de présenter l'opération à la presse. Une anticipation par rapport à la levée du confinement car selon toute vraisemblance, le port du masque sera, à défaut d'être obligatoire, au moins fortement recommandé. 
Mais imposer des masques n'est pas une compétence municipale ; des villes qui l'ont fait se font taper sur les doigts car ce n'est pas légal. Il faudra donc attendre les consignes nationales pour savoir si les masques, annoncés non essentiels dans un premier temps, deviendront obligatoires finalement.

Lavables et réutilisables pour un usage de type chirurgical
Achetés au prix légèrement supérieur d'un euro le masque, ces outils de protection contre le virus sont fabriqués dans la Loire, par les usines de Tissage de Charlieu. Il faut le laver à 60 °C avant chaque utlisation, notamment la première, pour lui donner la bonne forme. Selon les tests réalisés, "il peut être utlisé au moins 30 fois", assurent les élus, mais il n'est pas destiné aux soignants et ne répond pas aux normes FFP2.

Ces masques répondent aux exigences des deux nouvelles catégories d'usage non sanitaire, à savoir à usage des professionnels en contact avec le public et à visée collective pour défendre l'ensemble d'un groupe. Ils offrent de bonnes performances du matériau en filtration aux particules (protection aux aérosols) et en perméabilité à l'air, performances compatibles pour un usage de type chirurgical.

Distribués gratuitement dès la semaine prochaine
On ne sait pas encore exactement selon quelles modalités les masques seront distribués à la population mais c'est bien la municipalité qui se chargera de livrer les habitants, dès le début de la semaine prochaine. Inutilie de contacter la mairie à ce sujet, c'est elle qui ira à la rencontre des habitants.
Une deuxième commande de la Ville a été faite il y a déjà quinze jours dans le cadre de l'AMF (Association des maires de France) pour 20 000 masques qui serviront à reconstituer les stocks.

Maxime Pitavy