Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Tous

Rosières

De quoi contrer l’agribashing dès le plus jeune âge

ven 13/12/2019 - 16:57 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:01

Après avoir planté des légumes et fabriqué des cochons en pâte à sel, les enfants sont partis à la ferme. Les 4 à 6 ans de l’école publique de Rosières ont pu caresser les agneaux et faire coucou aux cochons en plein air. Après des ateliers sensoriels, quatre étudiants en BTS Anabiotec (Analyses Biologiques et Biotechnologiques) de l’ISVT de Vals-près-le-Puy les ont conduits au GAEC de l'Esparcette, une exploitation bio de Rosières.
Marina Boncampain, 19 ans, de St-Etienne Lardeyrol, explique le but de la manœuvre.

(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur smartphone ou tablette)

Avec Laurie Pallade (19 ans, de Seneujols), Antoine Joly (19 ans, de Bas-en-Basset) et Emma Chabrier (20 ans, de Bas-en-Basset), Marina Boncampain a commencé par animer des ateliers sensoriels, de modelage et des travaux de jardinage le vendredi 22 novembre dernier à l’école publique de Rosières.
Le deuxième temps du projet a été la visite pédagogique du GAEC de l'Esparcette, certifié en agriculture biologique à Rosières, le vendredi 29 novembre. En fin d’après-midi, un goûter réalisé à base de produits biologiques a été offert aux enfants afin de clôturer ces deux demi-journées passées ensemble.

Annabel Walker