Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Un village des sciences pour la première fois au Puy

sam 12/10/2019 - 20:07 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:59

Si la Fête de la Science se déroule au niveau national du 5 au 13 octobre 2019, c'est uniquement ce samedi 12 octobre de 11h à 18h que le village des sciences ponot propose aux petits et grands d'ouvrir les portes de la connaissance. Cet évènement est gratuit et tout public et propose de se plonger dans les mystères de la Terre sous divers aspects.
----L'actualité des évènements de culture scientifique en région Auvergne est à retrouver sur le portail créé par Astu'Sciences : ECHOSCIENCES Auvergne
-----Une plongée dans notre environnement
Le CPIE (Centre Permanent d'Initiation à l'Environnement) propose deux stands, l'un expliquant le principe et fonctionnement du compostage, avec force échantillons, démontrant les multiples bénéfices environnementaux de cette pratique. L'autre se centre sur la géologie, en particulier sur celle de notre département, proposant des échantillons de roche volcanique et des fossiles de bois ou d'animaux. Des ateliers pour les enfants sont également mis en place.
Toujours autour de la géologie, le GGHL (Groupe géologique de Haute-Loire) expose de nombreux échantillons de minéraux et roches.
Le Conservatoire Botanique National du Massif Central, en revanche, se penche sur la vie végétale, et notamment sur les graines, leurs modes de répartition variés, et sensibilise aux espèces végétales menacées et à l'appauvrissement de la biodiversité sous l'influence humaine. Des microscopes et des loupes sont mis à disposition pour pouvoir observer plus aisément les particularités de certaines graines.
Toujours autour de la biodiversité, et puisque la faune et la flore sont étroitement liées, la Maison des Oiseaux et de la Nature du Haut-Allier expose des plumes, nids, sculptures, et un atelier de moulage des empreintes animales.

> Lire aussi : Se mettre au compostage ? Oui mais comment ?

La Terre, depuis le commencement
Le stand du musée Crozatier du Puy offre aux yeux des visiteurs une vidéo sur la restauration des collections, notamment des tableaux, et une sélection de minéraux, cristaux, fossiles, ou encore outils de l'âge de pierre.
Proposant également une plongée dans l'histoire de la Terre, le GRAV (Groupe de Recherche Archéologique Vellave) présente sa frise archéologique à destination des enfants, qui fait écho à celle du CPIE présentant l'évolution géologique. Cette frise à but pédagogique conçue par le GRAV, avec l'appui du Département,, a vocation à être distribuée aux établissements scolaires qui en font la demande. Un atelier ludique est également proposé pour les plus jeunes sous forme d'un "carré de fouilles" dans un bac. Une des membres de l'association précise que "le Velay est très riche, et pas assez fouillé", ce qui a incité des étudiants-chercheurs de la région à monter cette association pour remédier à cela, notamment par des actions de sensibilisation.
La science présentée dans et par les établissements scolaires
Des élèves de l'Institut des Sciences de la Vie et de la Terre (ISVT) de Vals près Le Puy exposent et expliquent les outils principaux de leurs stages - et futurs emplois - dans le cadre du BTS Gemeau (Gestion et Maîtrise de l'Eau), tandis que leurs collègues de la section Chimie de l'Institut Universitaire et Technologique (IUT) du Puy parlent des matériaux auto-réparants, explicitent le fonctionnement d'une pile grâce à des maquettes magnifiées, et proposent pour les plus petits des expériences sur la tension de surface... grâce à des bulles de savon que l'on souffle à l'aide d'une paille. C'est d'ailleurs la présence de l'IUT, ainsi que la projection commentée d'un film documentaire "Mystérieux Volcans du Moyen-Âge" du CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), qui "permettent à l'évènement de bénéficier du label Village des Sciences dès cette première édition", explique Laure Rougerie d'Astusciences. Le lycée Simone Weil du Puy fait également découvrir un détecteur de particules, spécifiquement de muons. Ces particules sont les "cousins" 200 fois plus lourds des électrons. Cet appareil sert notamment aux élèves ayant choisi la spécialité physique en terminale. Un quiz "quelle particule vous correspond ?" est également à disposition du public pour rendre l'apprentissage ludique.
Travailler la terre, littéralement
L'association Les Petits Débrouillards met en avant la fabrication d'adobes, des briques de terre crue dont on retrouve de nombreuses constructions en Auvergne, notamment dans le Puy-de-Dôme. Certains de ces bâtiments n'ont "que" trois siècles et sont encore en bon état, mais l'adobe est "un des plus vieux matériaux de construction fait par la main de l'homme". On en retrouve datant de 8000 ans avant notre ère. C'est aussi un matériau très écologique puisque "recyclable à l'infini".
La Terre... et au-delà
Enfin, l'association Orion présente cette immense richesse et complexité de la Terre sous une autre perspective en la replaçant dans l'inconcevable immensité de l'univers. Cette association, forte de 75 membres aux professions diverses, a construit son propre observatoire du miroir à la coupole sur la commune de Saint-Julien-Chapteuil. Au village des Sciences, en dehors d'une carte du ciel interactive et d'un géorama démontrant le cycle des saisons, ils proposent également des pèse-personnes permettant de simuler la gravité d'autres corps célestes, ainsi que de se rendre compte de leur différence de densité grâce à des poches emplies de matériaux plus ou moins lourds. De l'infiniment petit à l'infiniment grand en passant par ce qui nous entoure au quotidien, ce premier Village des Sciences ponot permet donc d'assouvir les curiosités... ou de les éveiller.
C.C.

La fête de la science s'adressait à tous les âges, dans de très nombreuses disciplines.