Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Suzanne Foucan, nouvelle directrice de cabinet du préfet de la Haute-Loire

mer 04/09/2019 - 12:25 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:58

Suzanne Foucan, arrivée le 22 août dernier en Haute-Loire, succède à Franck Christophe, parti le 1er juillet dernier, devenant ainsi la nouvelle directrice de cabinet du préfet. Tout au long de son parcours professionnel, elle a exercé dans différents périmètres du ministère de l'Intérieur, en gendarmerie, en police pour des fonctions supports (Ressources humaines, logistique, etc.), puis en tant que juriste au ministère des Outre-Mer.
"Un profil très marqué gestion de crises"
"C'est quelqu'un dont le profil est très marqué gestion de crises", commente le préfet, Nicolas de Maistre. En effet, avant de rejoindre les terres altiligériennes, Suzanne Foucan, 35 ans, occupait le poste de responsable du pôle Gestion de crises au cabinet du préfet de la Guadeloupe. "A ce titre, j’ai géré la crise des ouragans Irma et Maria notamment, ou encore celle de l’incendie du centre hospitalier universitaire (en novembre 2017, Ndlr)", précise la nouvelle directrice de cabinet du préfet de la Haute-Loire.

Pourquoi Suzanne Foucan a-t-elle choisi la Haute-Loire ? La curiosité, "vous savez l’exotisme c’est ce qui nous est différent, et à mes yeux la Haute-Loire, c'est exotique", et l'envie de changer d'environnement géographique "pour découvrir d'autres problématiques" en matière d'événements météorologiques, de politique de sécurité et de mouvements sociaux.  
Politique de sécurité, Grenelle des violences conjugales, viabilité hivernale
Dès son arrivée, Suzanne Foucan est jetée dans le grand bain avec, dans un premier temps, la sécurisation du grand rassemblement Les Terres de Jim (du 6 au 8 septembre 2019) et l'accueil éventuel d'autorités (nous savons déjà que le ministre de l'Agriculture y participera). Suivront les Fêtes Renaissance du Roi de l'Oiseau. Répondant à une volonté du préfet, Suzanne Foucan s'impliquera également aux côtés de la sous-préfète de Brioude, Véronique Ortet et de la déléguée départementale aux droits des femmes et à l'égalité, Aurélie Néry, dans le Grenelle des violences conjugales. La viabilité hivernale et la sécurité routière seront également des dossiers dont Suzanne Foucan ne tardera pas à s'emparer.
Stéphanie Marin