Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Nuit de la lecture : la bibliothèque du Puy à la page

dim 20/01/2019 - 13:03 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:55

Il s'agissait de la troisième Nuit de la lecture ce samedi 19 janvier et au Puy, les animations étaient plus nombreuses que lors des précédentes éditions, avec notamment une ouverture des portes jusqu'à 21h avec un blind test pour clore cette journée de découverte autour du jeu.
"On a envie de donner envie de découvrir la bibliothèque, la lecture ou le jeu autrement", explique Laetitia Chenebert, la directrice de la bibliothèque du Puy, "et ça a bien fonctionné puisque lecteurs et citoyens étaient nombreux". 
Jusqu'à onze personnes ont été mobilisées ce samedi, soit presque l'intégralité de l'équipe des bibliothécaires (ils sont douze en tout), pour cette journée jugée "très bonne" et comme une "belle réussite".

Dictée, soirée pyjama, jeux de société : tous les goûts sont dans la lecture
Manifestation familiale mais ouverte à tous, la Nuit de la lecture a rencontré un public mixte. Il y avait par exemple la grande dictée de Bernard Pivot, qui a attiré plusieurs adultes, de tout âge, et les gagnants ont eu la chance de repartir avec un livre offert.
L'Escape room a fait partie des activités qui ont été prises d'assaut, "il a été très vite complet", glisse la directrice dans un sourire, "la chasse aux livres également". Divers ateliers étaient proposés, en fonction des tranches d'âge, avec des lectures en pyjama dès 4 ans ou encore des jeux de société pour les plus grands.

Une activité en hausse de 40 % au Puy
La pénétration des équipements numériques au sein des foyers et l'usage du numérique se sont très fortement développés ces dernières années. Or ceux-ci ne sont pas vraiment un atout pour la fréquentation des bibliothèques. Pourtant, ces dernières affichent une forte progression selon une étude du Ministère de la Culture parue en 2016. Aujourd'hui, 87% des Français de quinze ans et plus déclarent avoir fréquenté une bibliothèque municipale au moins une fois dans leur vie, soit quinze points de plus qu'en 2005. 
Si on se limite aux utilisateurs réguliers, il apparaît que 40% de la population française a fréquenté une bibliothèque municipale au moins une fois au cours des douze dernier mois. Ce taux était de 35% en 2005 et de 25,7% en 1997. Un véritable plébiscite pour les bibliothèques municipales, dont le nombre et l'offre se sont fortement accrues entretemps.
Après une longue période de stagnation, depuis quatre-cinq ans, la fréquentation est en hausse au Puy et sur les prêts par exemple, l'activité a augmenté de 40 %. "On a de plus en plus de publics qui ne s'inscrivent pas forcément mais on mesure la fréquentation sur place. Et puis on a beaucoup d'adolescents à la bibliothèque du Puy, le mercredi surtout, ils viennent lire, discuter ou travailler", commente Laetitia Chenebert.

Lecture et écrans contradictoires ou complémentaires ?
Cette étude du Ministère de la Culture révèle aussi un paradoxe : si la fréquentation ne cesse de croître, le nombre d'inscrits diminue en revanche régulièrement. Le taux d'inscrits passe ainsi de 21% en 2005 à 16% en 2016. La raison ? Beaucoup viennent y faire tout autre chose, principalement un usage numérique et parmi les usagers des bibliothèques municipales des douze derniers mois, 43% ont eu au moins une activité utilisant l'informatique ou les services en ligne de la bibliothèque.
Laetitia Chenebert, ce genre d'opération (Nuit de la lecture), est-ce aussi un moyen de redonner le goût à la lecture, notamment en opposition aux écrans, dont les jeunes générations sont très friandes ? Est-ce finalement contradictoire ou complémentaire ? 


Un Bookface pour dépoussiérer une image parfois archaïque de la profession 
L'opération menée par l'équipe de la bibliothèque du Puy vise donc à créer un lien avec son public et tente de dépoussiérer une image parfois archaïque de la profession.
Dans ce même registre, les douze bibliothécaires ponots se sont amusés en innovant avec un Bookface, qui a séduit un certain nombre de visiteurs. Les meilleurs clichés sont à retrouver sur le compte Instagram de la bibliothèque du Puy. En voici un aperçu : 

Maxime Pitavy