Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Tous

Cayres

Toujours pas de trace du trentenaire disparu au lac du Bouchet

jeu 27/12/2018 - 17:49 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:55

Depuis Lundi, le corps d'un homme d'une trentaine d'années, habitant de Saint-Paulien, est recherché au lac du Bouchet, sur la commune de Cayres.
Après de premières équipes aquatiques lundi, puis un hélicoptère de la section aérienne de Lyon mercredi, le disparu demeure introuvable.

La crainte d'un acte désespéré
L'homme aurait quitté son domicile dimanche, sans raison apparente. Compte tenu de sa fragilité psychologique, sa disparition a été rapidement signalée. Son véhicule, une Peugeot 207, était garé aux abords du lac du Bouchet.
Un peu plus tard ce sont ses vêtements qui ont été retrouvés au sud du lac sur un banc qui longe la berge. Les forces de l'ordre craignent un acte désespéré.

La zone scrutée est d'environ 150m x 300m... bien loin des 42 hectares du lac du Bouchet
Trois équipes de Valence, Aix-en-Provence et Villefranche ont été dépêchées ce jeudi 27 décembre. Depuis 10h du matin, six personnes (quatre plongeurs et deux surveillants de surface) sont à pied d'oeuvre pour passer au peigne fin la zone. Ils procèdent par étape et débutent depuis la zone de départ, donnée par le directeur d'enquête, puis ils avancent petit à petit.
Ce jeudi, entre la plongée matinale de 20 minutes (25 mètres de profondeur) et celle de 40 minutes l'après-midi (15 mètres de profondeur), ils ont scruté la zone balisée, soit environ 150m x 300m... bien loin donc des 42 hectares du lac du Bouchet, qui est presque impossible à sonder de fond en comble.

Toujours pas de trace du trentenaire
Une fois remontés à la surface, les plongeurs font état d'une bonne visibilité avec le phare intégré à leur casque. Compte-tenu de l'altitude du site (environ 1100 mètres), le temps de plongée est restreint en fonction de la pression. Ils n'ont malheureusement pas trouver trace du trentenaire.
Le directeur d'enquête et le parquet du Puy décideront si les investigations se poursuivent ce vendredi.

Maxime Pitavy