Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

La myrtille du Velay, une perle très recherchée

jeu 16/08/2018 - 18:13 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:53

Comment expliquer le phénomène ? Ce regain d'intérêt pour la myrtille ? Un haussement d'épaules, nous le prenons pour argent comptant. Car après tout, ce qui préoccupe Valérie Courbon, productrice de fruits rouges et noirs, au Bouchat, commune du Mazet-Saint-Voy, c'est tout bonnement de répondre à cette forte demande rapportée par les commerciaux du Groupement d'Intérêt Economique (GIE) des producteurs de fruits rouges du Velay dont elle est adhérente.
La myrtille est une affaire de patience
Installée depuis 2012 sur un terrain de six hectares au Bouchat, cette ancienne conseillère de gestion en milieu agricole âgée de 35 ans, s'est d'abord concentrée sur la production de fraises et de framboises. L'année suivante, elle consacrera 1 000m² de terre aux myrtilles, la Darrow, une variété plus tardive que la sauvage par exemple, à la chair blanche très parfumée. La myrtille est une affaire de patience.

Valérie Courbon devra attendre trois ans avant que ses plants arrivent à maturité. Située au coeur d'un secteur où l'élevage laitier est la principale activité agricole, cette production pourrait sembler inédite. Mais les terres acides sont très appréciées par les myrtilliers qui poussent ainsi sans difficulté. Quatre ans plus tard, pour faire face à un marché croissant, elle a donc augmenté sa surface de production de 3 000m², se lançant dans le même temps dans une conversion bio. "Dans trois, quatre ans, l'objectif, c'est d'atteindre les 5 000m²", confie-t-elle.
La récolte s'annonçait prometteuse
La saison de la cueillette est lancée, de mi-août jusqu'à mi-septembre Valérie Courbon ramassera le fruit de son travail. La majorité de sa production sera réservée au GIE des producteurs de fruits rouges du Velay, qui la redistribuera ensuite partout en France. La plus petite partie sera dédiée à la vente directe mais également à la transformation, un nouveau défi que Valérie Courbon s'est lancé. Quels sont les espoirs pour cette saison ? "La récolte s'annonçait prometteuse car il n'y a pas eu de fortes gelées au printemps. Il y avait de la fleur. Mais les fortes chaleurs au moment de la cueillette ont stressé les plants. Ainsi, il y a des fruits, mais plus petits que ce que l'on aurait souhaité", commente la productrice.
11ème édition de la Fête de la Myrtille à Saint-Julien-Chapteuil
Valérie Courbon participera ce dimanche 19 aôut à la 11ème édition de la Fête de la Myrtille à Saint-Julien-Chapteuil. Elle proposera des myrtilles bien sûr, mais également des sirops, des confitures etc. Rendez-vous au quartier du Ruisseau entre 10h et 18h. 
Au programme de cet événement proposé par l'association des artisans et commerçants de Saint-Julien-Chapteuil, un marché de producteurs, un atelier de pêche à la truite, un tournoi d'épée fantastique etc. Vous pourrez aussi vous restaurer autour d'un repas campagnard et déguster la tarte géante aux fruits rouges.
Stéphanie Marin