Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Grève SNCF : les abonnements TER remboursés ?

mar 29/05/2018 - 20:40 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

La Fédération des associations d'usagers des transports (Fnaut) Auvergne-Rhône-Alpes avait déjà écrit le 30 avril à Laurent Wauquiez, déplorant que "depuis le début de la grève, aucun jour n'a été exempt de suppression de train. [...]Certains trains n'ont même pas eu de car de substitution. Auvergne-Rhône-Alpes est la région la plus affectée par la grève", insistait alors la fédération. 
Le jeudi 24 mai par exemple, jour de grève, seul 1 TER sur 4 a circulé et 20 lignes sur 38 n’ont vu aucun train. En dehors des jours de grève, le trafic ne revient jamais à la normale. 2 TER sur 3 seulement circulent, en moyenne. "Ici, ce n'est pas deux jours sur cinq que des trains sont supprimés mais sept jours sur sept", ajoute la Fnaut.

La double peine
Pour argumenter leur demande, les usagers estiment qu'ils sont doublement affectés : d’abord physiquement par la suppression des trains quotidiens qui rend leur déplacement plus long et pénible, mais aussi financièrement car ils doivent payer pour leur transport de substitution, covoiturage, véhicule personnel, parking, car départemental, pour trouver des alternatives en garde d’enfants, etc. en plus de leur abonnement d’avril qu’ils n’ont pu suspendre...

"On voit mal la SNCF faire à la carte, selon les régions"
La Fnaut demandait alors fin avril au Président de Région d'imposer à SNCF Mobilités une compensation financière aux abonnés TER de 100 % pour leur abonnement d'avril. Sans réponse jusqu'à cette semaine, où l'ancien député-maire du Puy a décidé de passer à l'offensive 
Pour avril, la SNCF a déjà lâché sur 50%, "on demande 100%". Et pour mai, "Valérie Pécresse (ndlr : présidente de la région Ile-de-France, ndlr) a obtenu 50%. On voit mal la SNCF faire à la carte, selon les régions", ajoute-t-on dans l'entourage de Laurent Wauquiez. Une demande de remboursement d'au moins 50 % pour le mois de mai est également formulée, idem pour le mois de juin si la grève persisite.

Aucune annonce pour la suite
Pour l'instant, pour les abonnés TER d'AURA, la SNCF accorde donc un remboursement à hauteur de 50% pour avril, "des compensations qui ne sont pas en adéquation avec les préjudices subis par les usagers" selon la Région, et aucune annonce pour la suite.
Pour sa part, SNCF Mobilités fait savoir qu'elle ne fera aucun commentaire sur le sujet. Elle précise cependant que le sujet sera évoqué lors des rencontres avec la Région et qu'aujourd'hui il est compliqué de donner une date à laquelle une réponse sera apportée aux usagers.