Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Tous

Yssingeaux

La RN 88 bientôt sous haute surveillance

dim 25/03/2018 - 13:18 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

Ce vendredi 23 mars 2018, Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, est venu présenter un nouveau dispositif de vidéosurveillance expérimental visant à renforcer la sécurité des Altiligériens, en présence de représentants de l'Etat, du Département et de la gendarmerie.

Identifier les véhicules suspects
Le président de Région a rappelé les chiffres de la délinquance en Haute-Loire. Selon la préfecture, 7 336 délits ont été constatés en 2017, soit une hausse de 4,1 % par rapport à 2016. Les cambriolages ont eux aussi progressé de 14,24% (890 faits constatés en 2017).
La sécurité routière n'est pas le but de ce dispositif mais plutôt l'identification des véhicules suspects entrant, sortant et circulant sur cet axe stratégique. Les images seront retransmises en direct dans les gendarmeries les plus proches.
Selon l'élu régional, face à la montée de la délinquance, il s'agit de faire un premier pas pour « protéger et sécuriser le département de la Haute-Loire. La sécurité, c'est l'affaire de tout le monde. Cette idée a été lancée il y a trois ans. On a décidé de prendre à bras le corps cette problématique ».

Des caméras hautement performantes
Une dizaine de caméras sera installée sur l'axe de la RN88, à Yssingeaux, Monistrol-sur-Loire et Saint- Ferréol-d'Auroure dans un premier temps. Puis les communes d'Aurec-sur-Loire et de Saint-Just Malmont devraient suivre.
Des vidéosurveillances sont déjà opérationnelles depuis quelques années sur la nationale, à hauteur de Blavozy. Les services de police et de gendarmerie reconnaissent des résultats encourageants, notamment dans le cadre d'enquêtes. Les caméras qui seront installées prochainement seront d'autant plus  performantes qu'elles seront capables de filmer la nuit, quelle que soit la vitesse des véhicules.

Une délinquance organisée
Pour Jean-Paul Aulagnier, maire de Saint-Ferréol-d'Auroure, ce dispositif répond plus que jamais à une véritable attente : « en 2016, on a recensé 17 cambriolages dans la commune. En 2017, ils sont passés à 37, soit presqu'un par semaine. Il s'agit d'une délinquance organisée, des groupes mafieux qui viennent des pays de l'Est ».        

Yssingeaux, zone d'expérimentation
Avec un budget s'élevant à 95 000 euros, ces installations seront financées à 80% par la Région, le reste étant à charge des communautés de communes concernées.
Le système sera opérationnel fin 2018, voire début 2019. La partie yssingelaise fera office de zone d'expérimentation. Les caméras seront posées au niveau de l'échangeur de Villeneuve et les images directement retransmises à la gendarmerie toute proche. A plus long terme, le dispositif pourrait être étendu à d'autres territoires.

M-A.B.