Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Tous

Yssingeaux

Yssingeaux va poursuivre ses investissements grâce à sa gestion rigoureuse

sam 17/02/2018 - 12:13 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:51

Un débat entamé depuis longtemps

Avant d'entrer dans le vif du sujet et de laisser Evelyne Bayet, adjointe aux finances, présenter les orientations qui seront votées en avril prochain, Bernard Gallot a voulu rappeler : « sur le DOB,  le terme débat n'est pas approprié. Le débat n'a pas lieu en ce moment, il se fait bien en amont, parfois depuis très longtemps. Un certain nombre de promesses de programme est en passe de se tenir. On est en train de réaliser aujourd'hui une grande partie des projets évoqués ».

Le manque à gagner de la taxe d'habitation

L'adjointe aux finances a évoqué la réforme de la taxe d'habitation. Mesure phare du gouvernement actuel, le dégrèvement de 80% des contribuables assujettis à la taxe d'habitation va aboutir à la suppression complète de la taxe en 2020.

Pour le maire, « cette nouvelle réglementation va nous priver de revenus pour la commune pour des années à venir car il y a plus de population en dessous du seuil d’exonération. Ce qui signifie que seulement 12% des foyers yssingelais non exonérés paieront la taxe » a t-il précisé.
« Mais Yssingeaux, », a affirmé Evelyne Bayet, « souhaite tout de même conserver sa politique de taux bas, à savoir le taux de la commune est de 11,80 % alors que la moyenne du département s'élève à 20,59% ».

Abstention favorable de l'opposition

Au moment d'évoquer la dette de la commune, Claude François, chef de file d'Yssingeaux Autrement, a reconnu de bons investissements réalisés et une gestion rigoureuse, même s'il a regretté : « Notre bilan sur le budget, c'est qu'on partage les choix qui sont les vôtres mais la dette reste importante, puisqu'elle est de 9% pour le budget général. C'est juste une différence de communication entre nous ».
Le chef de l'opposition a préféré voter une « abstention favorable », ce qui a fait sourire l'assemblée, en la justifiant ainsi : « on ne peut pas voter pour car ça voudrait dire qu'on fait partie de l'équipe, or ce n'est pas le cas ».

Une dette, oui, mais qui baisse

Pour lui répondre, Bernard Gallot a précisé : « je partage ta vision de la dette, sauf que la dette a progressivement diminué. Et qu'elle baisse à un niveau acceptable. Et par rapport à la vision des investissements, on a essayé de faire des investissements réfléchis et nécessaires. Tous ceux qui ont été faits, la Grenette, le COC ou la gendarmerie, personne ne les remet en question. Ce qui est le plus important, c'est notre capacité d'auto-financement, car c'est cette capacité qui nous permet de faire des investissements et de solliciter des aides. Même si on a les collectivités qui nous accompagnent, comme la Région, le Département, ou la Communauté de Communes, il reste toujours une part importante à financer. En tous cas, une façon de les faire perdurer, c'est de limiter les coûts de fonctionnement, ça nous permet de bien faire les choses . Et il reste encore des investissements à faire», a conclu le maire d'Yssingeaux.

L'abattoir municipal bientôt en travaux

Evelyne Bayet a ensuite évoqué les travaux de l’abattoir municipal, qui auront lieu cette année. Des travaux de modernisation qui doivent être réalisés pour répondre aux nouvelles normes d'abattage dans le cadre du bien-être animal.
« Même si l'abattoir est en équilibre précaire, les coûts d'abattage étant très élevés», a reconnu le premier magistrat, « son maintien reste un choix politique et donc un choix difficile. Car c'est une chance pour l'excellence qu'on souhaite donner à la qualité des viandes de nos éleveurs ».
Enfin, Evelyne Bayet a annoncé : « il n'y aura pas de recours à l'emprunt pour la huitième année ».

M-A.B.