Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Pas de chèque en bois pour les scieries de Haute-Loire

mer 10/01/2018 - 19:18 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:50

Mercredi 10 janvier, le président d’Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, accompagné de la vice-présidente du Conseil Départemental Marie-Agnès Petit, du député Jean-Pierre Vigier et d’élus locaux, a visité deux scieries du nord du département dans le cadre du plan en faveur de la filière bois, mis en place  par la Région.

Un prêt pour une reprise
La scierie Ampilhac, à Allègre, a pu être reprise début 2017 par un nouveau propriétaire grâce à une avance remboursable de 200 000 € permettant le rachat de cette entreprise familiale qui emploie 10 salariés.

Une aide à l’investissement
La scierie Savinel, qui fabrique et vend des produits dérivés du bois, doit changer sa scie de tête âgée de 40 ans. Un investissement de 500 000 € difficile à soutenir pour une entreprise familiale de cinq salariés, mais indispensable pour poursuivre et s’adapter aux évolutions de l’activité. Laurent Wauquiez a annoncé l’attribution d’une subvention de 130 000 € au projet.
Pour Aurélien Savinel, à la tête de l’exploitation, « cet investissement va nous permettre d’accroitre la production et de moderniser l’outil de travail grâce à l’informatique et l’automatisation, mais aussi se passer d’une main d’œuvre que l’on ne trouve pas ».

Une politique d’aide strictement locale
Laurent Wauquiez déclare « nous aidons ceux qui ont la terre de la Haute-Loire sur les chaussures, les entreprises qui assurent la pérennité des activités et de l’emploi dans le département et pas des fonds de pensions qui enrichissent leurs actionnaires ».
Puis il rajoute, « avoir intégré la nouvelle communauté d'agglomérations permet aux membres de l'ancienne structure de développer des projets plus importants ».

Une filière en difficulté et pourtant ambitieuse
La Haute-Loire est un département très boisé (près de 40 % de sa surface) et pourtant, sa filière bois est loin d'être florissante. La rédaction de Zoomdici avait consacré un dossier à la filière bois à l'été 2013. Elle représente tout de même une part importante de l’économie de la Haute-Loire (et elle devrait encore prendre de l'ampleur avec notamment l'extension du réseau chaleur bois du Puy) et l’exploitation forestière doit faire face à de nombreuses difficultés, comme le morcellement des parcelles, la difficulté d’accès, l’usure et le cout du matériel etc…
Qui nécessitent d’importants investissements, difficilement réalisables pour la plupart des scieries. Pour aider les entreprises du secteur, la Région va consacrer 37 millions d’€ à la filière forêt-bois sur la période 2017-2021.

N.S