Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Une usine en feu à La Chaise-Dieu

lun 28/08/2017 - 01:53 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:47

L’alerte a été donnée vers 19h40 par le gérant de l’usine. Averti sur son portable, il s'est rendu sur place et a constaté de la fumée sortant du toit. Rapidement, un premier groupe d’une trentaine de pompiers est intervenu pour essayer de circonscrire le sinistre. Mais le risque présenté par la nature de l’activité du site - l’extrusion de polymères - et son importance (2400 m2), a entrainé une mobilisation plus importante en hommes et en matériel. Sans compter les unités de gendarmerie pour assurer la sécurité des abords de l'intervention, notamment sur la nationale 102, passant à côté du bâtiment.

---->>> A lire aussi
En janvier 2016, nous avions consacré un portrait à l'usine PHP, leader mondial des filets plastiques pour fruits et légumes notamment.
-----Une intervention à risque
Le feu a démarré dans l’armoire électrique, avant de se propager à l'atelier de fabrication. Un local de 100 m2, contenant cinq bouteilles d’acétylène, s’est entièrement embrasé, obligeant les intervenants à mettre en œuvre une procédure spécifique pour éviter l’explosion. Les flammes se sont propagées vers la toiture, via une mezzanine, mais les pompiers ont réussi à maitriser l’extension du sinistre avant de l’éteindre entièrement. Le feu a été considéré comme en phase d'extinction vers 23h30. Il a fait l'objet d'une surveillance toute la nuit. Une ronde sera effectuée en début d'après-midi ce lundi.

Des dégâts limités
Deux machines extrudeuses sont hors service et environ 600m2 de toiture en tôle, soutenue par un pylône, ont brûlé. Mais les pompiers ont réussi à écarter tout risque d'explosion due à l'acétylène et à sauvegarder une partie du bâtiment estimée à 1 200m2. En effet, il semble que les pompiers aient réussi à préserver l’essentiel de l’outil de production et du stock, en évitant les jets d’eaux et en protégeant le matériel par des bâches. Mais la rentrée, qui devait se faire le ce lundi 28 août, est repoussée pour les 25 employés. La direction envisage une courte période de chômage technique.

N.S.