Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Tous

Landos

Après le déluge, l'entraide se met en place à Landos

ven 16/06/2017 - 16:18 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:46

L'Association pour la sauvegarde de l'adulte et de l'enfant (ASEA43) s'est rendue à Landos ce vendredi 16 juin afin de venir en aide aux sinistrés des intempéries de ce mardi 13 juin 2017.
Au sein de cette association existent plusieurs structures. Celle que nous avons rencontrée est le centre Les Gouspins, Maison d'enfants à caractère social (MECS) du Puy-en-Velay, et son service d'activité de jour. Ce centre accueille des jeunes en rupture scolaire et permet d'intégrer ces ado dans des ateliers auprès d'éducateurs techniques. Le but principal est de les motiver à trouver une orientation professionnelle et à partir sur des voies d'apprentissage.

Un appel lancé sur Facebook
C'est spontanément que l'association a souhaité venir aider les habitants de la commune sinistrée. Les jeunes, visiblement très motivés par la proposition, ont répondu présents.
Sur le chantier, nous retrouvons donc six jeunes et trois éducateurs, pour une journée de nettoyage intense et de désencombrement mais aussi le partage d'un parcours d'entraide permettant de participer activement à la reconstruction du village.

----Une commission interministérielle doit se réunir lundi afin de décider du placement en état de catastrophe naturelle pour les communes directement impactées par les intempéries.-----Sur ce même chantier, en amont du gymnase totalement dévasté, nous croisons aussi Nancy, 26 ans, originaire de Coubon. Cette jeune éducatrice, qui ne dépend pas du tout de l'association, a, quant à elle, répondu spontanément à un appel lancé sur Facebook. Elle nous précise qu'ayant un peu de temps libre, il lui semblait très important d'apporter sa pierre à l'édifice. D'autant plus qu'étant native des Cévennes, elle connait très bien les épisodes de crues et leurs aspects ravageurs.

Des bonnes volontés qui font chaud au coeur, même s'il faudra beaucoup de temps à la commune de Landos, et alentours, pour effacer les plaies de cet orage meurtrier du 13 juin.

M.G.

Le maire de Landos, Jean-Louis Reynaud, a raconté à Clément L’Hôte comment la crue s'est soudainement formée et a tout emporté sur son passage.

Certains des élèves participaient à un spectacle mardi soir, dans la salle culturelle, justement là où les deux ruisseaux du village ont déversé leurs torrents. Jean-Louis Reynaud a raconté comment ils ont été mis à l’abri.