Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Atelier des arts : Cendrillon pour séduire jury et public

mar 02/05/2017 - 15:02 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:45

Les élèves des classes de cycle II de l'Atelier de arts de l'Agglomération du Puy-en-Velay étaient en résidence à l'auditorium, durant cette deuxième semaine des vacances de printemps.
L'objectif des sections art dramatique de Carole Baud et scénographie de Pierre Pauzon était de préparer les représentations de leur dernière pièce : Cendrillon, le célèbre conte populaire réécrit en 2011 par Joël Pommerat. C'est à cette occasion que les élèves seront évalués en vue d'obtenir leur CET (certificat d'étude théâtrale), jeudi et vendredi prochains.

Aux prises avec leur apparence
Comme chaque jour durant cette résidence, c'est l'heure du débrief'. On se restaure, on relâche un peu, mais on reste aussi à l'écoute de la prof', Carole Baud, qui tient l'attention de ses élèves en éveil.
Celle-ci parcourt les notes qu'elle a prises durant le « filage » du matin (une répétition dans le jargon du monde du spectacle).
L'enseignante s'adresse à eux de manière très directe, avec une autorité naturelle, de l'humour et un ton « cash » teinté de complicité bienveillante. La légitimité professionnelle et artistique de Carole Baud lui permet d'emporter l'adhésion des jeunes, aux prises avec leur apparence, avec ce qu'ils renvoient parfois bien malgré eux.

«Ça me plairait vraiment d'être comédienne»
Ces élèves de 17 ans et plus, sont pour la plupart scolarisés. Quelques-uns d'entre eux, comme Victor (Vals, 17 ans) en terminale ES à La Chartreuse à Brives-Charensac, souhaite « continuer la pratique dans des grandes villes en loisirs. »  Pour lui, « le diplôme peut toujours servir, c'est un plus de le passer car parfois il est même demandé pour intégrer certains projets amateurs. »
D'autres comme Lisa (Les Estables, 18 ans), en terminale S à Saint-Jacques-de-Compostelle au Puy, s'autorisent une part de rêve : « c'est ma troisième année ici, ça me plairait vraiment d'être comédienne. J'aime tous les styles et je dois dire que ma principale source d'inspiration c'est notre prof' Carole. Elle m'apprend beaucoup et m'encourage.»

Une Cendrillon qui culpabilise
Mais on trouve aussi la posture intermédiaire, avec Florine (Coubon, 17 ans) en 1ère S à Simone-Weil au Puy, « j'ai toujours eu envie de jouer, j'ai d'ailleurs vérifié cela quand j'étais en CHAM (classe à horaires aménagés musique, ndlr) au collège de Corsac à Brives, j'ai compris que préférais le théâtre à la musique. J'aimerais en faire mon métier, mais c'est assez fermé. Si j'en ai l'occase... »
Ces jeunes digèrent leur rencontre avec un texte fouillant le psychisme d'une Cendrillon qui culpabilise inconsciemment sur la mort de sa mère et met en place des automaltraitances… Un théâtre qui demande un redéploiement immédiat des notions de psychanalyses acquises tout récemment, pour la plupart de ces élèves.

«Former des citoyens au regard critique»
Quoi de plus bénéfique que ces mots posés sur des problématiques adolescentes familières ?
Et en effet, la section art dramatique de l'Atelier des arts se donne pour objectif de « former des êtres humains sensibles, réceptifs et ouverts, capables de recevoir et de donner. » Un projet qui inscrit le théâtre comme « un processus de socialisation, pour former des citoyens porteurs d’un regard critique sur le monde. » Et si parmi ces jeunes, tout le monde ne devient pas comédien, ils seront en tout cas des spectateurs avertis.

J.J.

Cendrillon de Joël Pommerat, jeudi 4 et vendredi 5 mai (20 h 00) à l'Atelier des arts de l'Agglo, par les élèves du Cycle II, sections art dramatique et scénographie.
Mise en scène : Carole Baud ; régie technique : Valéry Nadialine ; son : Louis Jamon ; Lumière : Renaud Souvignet.
Entrée gratuite, mais réservation fortement conseillée au 04.71.04.37.35.